Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
©Terres-Rouges-Hines-web

TERRES ROUGES marque son territoire

Nouvel entrant sur le marché de la scénographie urbaine, l’agence multiplie les références dans les secteurs du luxe et de l’immobilier et se fait remarquer par ses réalisations prestigieuses.

 

Ses faits d’armes ont déjà fait la Une des journaux bien qu’elle n’ait qu’un an d’existence. L’agence spécialisée en scénographie urbaine, Terres Rouges, sort aujourd’hui de l’ombre à la faveur de prestigieuses réalisations, à commencer par la très remarquée façade Dior sur les Champs-Elysées ou le dernier décor de Noël de Louis Vuitton place Vendôme. De belles références qui ne doivent rien au hasard mais qui tiennent aux compétences et au carnet d’adresses du dirigeant de l’entreprise, Olivier Girardot, ancien président d’Havas Events et ancien co-président d’Athem.

Fin 2018, Olivier Girardot reprend la société Lemon Sign créée il y a sept ans et décide de la transformer complètement pour continuer à faire ce qui le passionne, de la scénographie urbaine. Son credo : que le beau retrouve sa place dans la Ville.

 

L’ENTITÉ « SCÉNOGRAPHIE URBAINE » DU GROUPE PIGMENTS

 

Il constitue son équipe, une dizaine de personnes, et se rapproche d’investisseurs pour assurer le développement de la structure. Terres Rouges intègre le groupe Pigments, aux côtés de Bleu Dalcans, spécialisée dans la conception et l’installation d’architectures audiovisuelles et de l’agence de communication Noir Ivoire. La nouvelle entreprise bénéficie ainsi d’une palette de compétences qu’elle peut mettre à la disposition de ses clients, selon un modèle qui se veut coopératif.

 

> Lire aussi : Dior tourne la page sur les Champs-Elysées

 

Au sein même de Terres Rouges, l’idée de co-construction prime, avec un bureau d’études et une équipe de création à l’écoute des clients, et des spécialistes capables d’assurer la parfaite mise en œuvre des idées proposées. Les marchés de l’agence sont ceux de la scénographie urbaine et de la communication de chantier, exception faite des projets qui dépendent d’une régie patrimoniale. « La prochaine étape sera plutôt d’intégrer la production pour rester vigilant sur les coûts », prévient Olivier Girardot.

Aujourd’hui, c’est à Paris que l’agence a déployé son savoir-faire. Ses principaux clients : de grandes marques de luxe comme Dior, Louis Vuitton, Dolce & Gabbana, Céline, Baccarat ou encore Fauchon ; et le secteur de l’immobilier, avec des acteurs importants comme Guibor avec un projet encore visible en plein quartier de l’Étoile, Ardian, Hines et Vinci. De belles vitrines sur lesquelles Olivier Girardot compte désormais capitaliser pour se développer aussi à l’étranger.

 

 

 

©Terres-Rouges-Louis-Vuitto-web

Noël 2018, Louis Vuitton, place Vendôme à Paris ©Terres Rouges

 

 

©Terres-Rouges---Dolce&Gabbana

En travaux pour deux ans, la boutique Dolce & Gabbana de l’avenue Montaigne, à Paris, a opté pour une communication de chantier extrêmement graphique. Le design est signé Ryuku Otsuka, Jenna Bickhardt et Nasia Chan, étudiants à l’école Parsons. © Terres Rouges.

 

 

 

 

Photo de Une : © Terres Rouges / Hines.

Journaliste et content manager spécialisée dans le domaine des industries graphiques et créatives. Diplomée du CFPJ Paris (Centre de formation des journalistes), Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité de ces secteurs. Elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives, où elle décrypte les campagnes de personnalisation orchestrées par les plus grandes marques. Elle travaille notamment sur le phénomène du fast retail et de la personnalisation de l’expérience client.