Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
Logo_JO2024

PARIS 2024 : l’esprit d’universalité des Jeux incarné dans leur nouveau logo

Le logo tant attendu de Paris 2024 a été dévoilé le 21 octobre dernier. On échappe à l’éternelle Tour Eiffel au profit d’une approche plus engagée qui multiplie les références. À noter aussi : pour la première fois dans l’Histoire des Jeux, il n’y aura qu’un seul logo pour les Jeux Olympiques et Paralympiques.

 

 

La forme d’une médaille, la flamme olympique et le visage de Marianne. Le logo de Paris 2024 ne suit pas les codes et croisent les références. Pour la couleur, il a choisi celle de  » la plus belle des récompenses sportives pour exprimer une valeur clé du sport : le dépassement de soi. Aller chercher la victoire au bout de soi-même c’est l’exemple que nous offrent les athlètes olympiques et paralympiques, les véritables  héros des Jeux », indique le comité d’organisation dans un communiqué de presse.

 

Pour la forme, c’est un visage de Marianne qui se dessine. Un visage moderne habité par la flamme olympique, symbole absolue des Jeux depuis la Grèce antique. Elle « éclaire un nouveau chemin, elle invite à oser, à entreprendre, à inventer de nouvelles façons de faire les Jeux. La flamme traverse les siècles, les frontières : elle est un trait d’union entre les peuples. Au cœur de l’emblème de Paris 2024, elle figure l’énergie unique de cet événement hors norme, qui nous élève et nous rassemble », souligne le communiqué.

 

CHarlotte-Cooper_JO paris 1900

Joueuse de tennis britannique, Charlotte Cooper est la première femme à avoir remporté une médaille aux Jeux Olympiques. C’était à Paris, en 1900.

 

 

La volonté du Comité d’organisation, avec cette allégorie du peuple et de la liberté était de montrer qu’il voulait que ces Jeux appartiennent avant tout aux citoyens et qu’ils se fassent avec eux. La devise tricolore « Liberté, Égalité, Fraternité » est sous-jacente. Le fait de n’avoir qu’un seul logo pour les Jeux olympiques et Paralympiques est une autre preuve de cet engagement. Opter pour un visage féminin est aussi une belle façon de rendre « hommage aux athlètes femmes et de faire référence à l’Histoire. C’est en effet lors des Jeux de Paris, en 1900, que les athlètes femmes purent pour la première fois participer aux compétitions ».