Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
©-Deux-Ponts_une

Les Deux-Ponts proposent un vernis antibactérien

Bien que la probabilité de contracter le Covid-19 via du papier soit extrêmement faible, la Manufacture d’Histoires Deux-Ponts a souhaité rassurer certains de ses clients en proposant un vernis antibactérien pour les supports imprimés.

 

Face à la crise du coronavirus, la Manufacture d’Histoires Deux-Ponts a mobilisé son équipe R&D, qui est allé sourcer un vernis antibactérien pour les supports imprimés, développé en Allemagne par la société Varcotec, en collaboration avec l’université bavaroise de Regensburg. L’entreprise iséroise est ainsi la première imprimerie française à proposer ce type de produit à ses clients.

« La probabilité de contracter le Covid-19 via du papier est extrêmement faible, car la durée de vie du virus sur une surface papier est bien inférieure à celle de l’acier, du plastique ou encore des smartphones, admet Laurent Caillat, Pdg de la Manufacture. Mais cette innovation nous permet de répondre aux attentes de certains clients, notamment du secteur de l’hôtellerie et de la restauration, dont les documents imprimés, tels que les menus ou les livrets d’accueil, peuvent rapidement passer de mains en mains et être porteurs de germes ». Le vernis pourrait également être déposé sur les documents distribués dans les établissements de santé et plus largement dans tous les lieux où les gens manipulent des imprimés.

 

UN PRODUIT DE LONG TERME

 

Répondant à la norme ISO 22196 (mesurage de l’action antibactérienne sur les surfaces en plastique et autres surfaces non poreuses), ce vernis acrylique démontrerait, selon les résultats de tests, « un effet antimicrobien à long terme, avec une réduction du nombre de germes jusqu’à 99,5 % ». « Ce vernis antibactérien a été conçu pour une dépose en flexographie sur des papiers qui ne doivent pas être trop poreux. Il s’agit de déposer une couche antistatique qui empêche le virus de s’accrocher sur la surface, quelle que soit le virus ou la bactérie », explique le dirigeant des Deux-Ponts. Au-delà du Covid-19, la Manufacture iséroise envisage donc ce nouveau produit comme une mesure sanitaire sur le long terme. L’imprimerie a déjà réalisé son premier travail avec vernis antibactérien : les menus du restaurant doublement étoilé Maison Aribert (Uriage-les-Bains), qui s’apprête à rouvrir ses portes.

Journaliste spécialisé dans le domaine des industries graphiques, Florent Zucca est rédacteur en chef du magazine IC LE MAG / Industries Créatives, où il analyse les opérations de personnalisation menées par les marques en matière de retail, de packaging, de décoration et de communication. Diplômé de l’ISCPA Lyon (Institut Supérieur de la Communication, de la Presse et de l’Audiovisuel), il a auparavant travaillé, pendant près de dix ans, dans la presse économique.