Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

« 1 immeuble, 1 œuvre » : une toile de chantier éphémère au palmarès 2021

Le 12 juillet dernier, la Ministre de la Culture, Madame Roselyne Bachelot-Narquin, a dévoilé le palmarès 2021 de l’initiative « 1 immeuble, 1 oeuvre ». Parmi les réalisations retenues, Les Compagnons Renaissance de Sacha Goldberger, une œuvre éphémère mise en scène par l’agence Terres Rouges pour le groupe Ardian.

 

 

En décembre 2015, 13 promoteurs et sociétés foncières décident de s’engager avec le Ministère de la Culture et la Fédération des promoteurs immobiliers pour soutenir publiquement les artistes et la création artistique en signant la charte « 1 immeuble, 1 œuvre ». Résolus à acheter ou à commander des œuvres pour leurs bâtiments, en respectant les bonnes pratiques professionnelles, ils signifient ainsi leur volonté de placer la création au cœur de leur projet d’entreprise.

Plus de 300 œuvres ont depuis été installées à travers tout le pays et des parcours d’œuvres se dessinent désormais sur l’ensemble du territoire français. Depuis peu, le programme s’est également ouvert aux œuvres et aux démarches artistiques temporaires conduites le temps des chantiers. Les 13 membres fondateurs ont été rejoints par d’autres entreprises. Ils sont aujourd’hui 55 signataires de la charte, parmi lesquels des bailleurs sociaux.

Le 12 juillet dernier, la Ministre de la Culture, Madame Roselyne Bachelot-Narquin, a dévoilé le palmarès 2021 qui récompense les projets exemplaires du dispositif réalisés entre 2019 et 2020. Un comité composé d’experts de la création artistique s’est réuni pour sélectionner 3 lauréats, parmi les 171 œuvres proposées. Leur choix est représentatif de la pluralité des processus de commandes artistiques engagés dans le cadre de ce programme, de la diversité des artistes, de la richesse des pratiques artistiques et de la répartition des œuvres sur le territoire.

 

3 lauréats ex aequo

 

Le comité artistique a désigné comme lauréats pour 2021 :

 

  • CYPRIEN CHABERT, pour son œuvre  Le Bayou commandée par Marignan et le Groupe Duval en 2019. L’œuvre se compose de trois fresques en noir et blanc dessinées au marqueur dans les halls du programme immobilier O’2 Parcs, à Nantes.
    Voir la vidéo

 

  • CARMEN PERRIN pour son œuvre Nuée d’Iris commandée par VINCI Immobilier en 2020. L’œuvre prend la forme d’une composition colorée et translucide de milliers de pavés de verre installés sur les neuf étages de la façade Est de l’immeuble de bureaux Illumine, à Paris.
    Voir la vidéo

et

  • SACHA GOLDBERGER pour Les Compagnons Renaissance commandés par Ardian Real Estate France en 2019. Éphémère, l’œuvre était composée de six photographies représentant des ouvriers du chantier de l’ensemble immobilier Renaissance. Les photos ont été imprimées sur une toile géante qui a habillé la façade du bâtiment, le temps des travaux, soit près de 18 mois.

 

 

Faire émerger l’Art dans la Ville

 

Ce dernier projet incarne la volonté des signataires de la charte « 1 immeuble, 1 œuvre » d’ouvrir leur projet à des réalisations éphémères portées par des artistes, en collaboration avec des agences spécialisées dans ce type d’installation. Pour l’œuvre Les Compagnons Renaissance, le photographe français Sacha Goldberger a réalisé une galerie de portraits d’ouvriers représentant les différents corps de métiers présents sur le chantier. Les six compagnons y posent en costume d’époque, avec, dans leurs mains, leurs outils revisités par l’artiste. Leur prénom et leur métier sont inscrits dans un cartel, disposé sous chaque cliché.

Pour réaliser cette toile monumentale de plus de 800 m2, Sacha Goldberger et le groupe Ardian, ont pu compter sur l’expertise de l’agence de scénographie urbaine Terres Rouges (groupe Pigments), en charge de toute la production du projet. Du travail de planning stratégique à la direction artistique en passant par la réalisation et la pose de la toile, les équipes de Terres Rouges ont une nouvelle fois fait la preuve de leur expertise. Pour mémoire, en 2020, Terres Rouges avait déjà défrayé la chronique pour son habillage en trompe-l’œil de la façade de la boutique Dior des Champs-Elysées, pour lequel elle a d’ailleurs reçu  le prestigieux Prix Versailles. 

 

 

 

©Terres Rouges-Photo Sacha Goldberger

Journaliste, Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité des secteurs des industries graphiques et créatives. Responsable veille & contenu chez 656 Editions, elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives. Ses sujets de prédilection : le design durable, l'éco-conception, la personnalisation ainsi que les dernières évolutions de l'industrie.