Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

Mika met Paris en haut de l’affiche

En attendant le retour de la vie culturelle à Paris, Mika se mobilise et propose aux Parisiens une exposition inédite d’affiches réalisées avec un collectif d’artistes et la complicité du Musée des Arts Décoratifs et de JCDecaux.

 

Covid oblige, les expositions à ciel ouvert, sans contact, sont les seules aujourd’hui à pouvoir encore exister, avec celles du monde virtuel bien sûr. À Paris, ce sont les mâts-drapeaux et les colonnes Morris de l’afficheur JCDecaux, ainsi que les espaces d’affichage de la ville, qui servent actuellement de supports à une nouvelle exposition éphémère d’affiches créée à l’initiative de l’artiste Mika et de sa sœur Paloma, avec la complicité d’Olivier Gabet, directeur du Musée des Arts Décoratifs.

 

 

Des affiches façon Belle Époque

 

Ensemble, ils ont donné carte blanche à 9 artistes pour redonner des couleurs à la ville Lumière.

Chef d’orchestre de ce projet artistique collectif, Mika s’est prêté au jeu en signant lui-même une affiche en collaboration avec sa sœur Yasmine Penniman. Avec Aurélia Durand, Laurindo Feliciano, Ugo Gattoni, Annick Kamgang, Marie Mohanna, Lamia Ziade, Alexandre Benjamin Navet, Lamarche-Ovize et Rosa Maria Unda Souki, ils renouent avec la longue tradition des affiches artistiques de la Belle Époque, dans les pas de Toulouse-Lautrec et Mucha.