Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

ESKO-CERM : le duo gagnant au service de la transformation numérique des entreprises de l’étiquette

Partenaires depuis dix ans, les sociétés Esko et CERM proposent aujourd’hui au marché une solution aboutie qui permet d’optimiser sa production d’étiquettes en permettant l’intégration des flux d’informations administratives et les flux de production. 

 

Pour s’adapter au contexte de la crise sanitaire, nombreuses sont aujourd’hui les entreprises à vouloir revoir leurs process opérationnels pour optimiser leurs méthodes de travail et gagner en réactivité, agilité et efficacité.

Parmi les différents chantiers à mettre en œuvre pour accélérer cette transformation numérique plus que nécessaire, l’intégration des flux d’informations administratives et des flux de production représente une étape essentielle.

Dans le domaine de l’étiquette en particulier, l’échange des données entre l’administration des ventes et le prépresse est l’une des sources d’erreur les plus courantes.

 

Esko-CERM : une collaboration de 10 ans, 100 intégrations réussies

 

Partenaires depuis plus de dix ans, avec une centaine d’intégrations réussies à leur actif, les sociétés Esko et CERM ont mis au point une solution aboutie qui permet d’intégrer le système ERP de CERM au flux de production Automation Engine d’Esko.

Concrètement, cette solution permet de générer des flux optimisés qui limitent les pertes d’informations entre les opérateurs de l’atelier, les clients pour les BAT et les personnes de l’administration, avec une mise à jour automatique des statuts.

Deux types de flux sont pris en charge : le flux de la pose unitaire qui va de la création du produit à la réception du fichier par le client jusqu’à son approbation, et le flux de génération de commande qui comprend la saisie de la commande, la création de l’ordre de fabrication et le transfert du dossier de fabrication au flux prépresse.

 

 

 

« À chaque étape du process, les informations transmises sont actualisées automatiquement, ce qui évite les erreurs humaines et la perte de temps dues à la ressaisie d’informations », souligne Patrick Vreven, Global business development chez CERM.

 

« Notre solution comprend par ailleurs plusieurs phases de contrôle pour s’assurer de la qualité du fichier », poursuit Frantz Letort, Application Sales Engineer chez Esko.

 

Comment ça marche ?

 

Ainsi, quand le fichier bascule automatiquement dans le flux de travail, un premier contrôle est effectué pour vérifier l’intégrité du fichier : le type d’image, la résolution, l’épaisseur de filet, etc.

Un second contrôle permet de valider le format d’étiquette et de valider le statut en fonction du résultat. Une notification est ensuite envoyée à l’opérateur avec le descriptif du produit et les informations spécifiques d’édition, venues de l’ADV sous forme de commentaires.

Une fois le fichier adapté aux contraintes d’impression, un troisième contrôle est effectué pour vérifier les données techniques d’impression : méthodes d’impression choisies, formats, etc.

Enfin, un BAT est créé ainsi qu’un export JPEG de l’image du produit pour l’envoyer dans CERM.

« Pour la dernière étape de ce flux, on enverra une notification d’information soit par email, soit par un système d’approbation en ligne tel que Share&Approve », indique Patrick Vreven.

« Une fois la commande validée, elle est convertie en ordre de fabrication et le fichier de production, qui comprend toutes les informations, est automatiquement créé sur Automation Engine. Après les dernières validations, le flux est directement lancé. On peut ensuite contrôler les impositions : l’opérateur a un Viewer dans Automation Engine pour cela. Ne reste plus alors qu’à envoyer les fichiers vers le système de fabrication des plaques », complète Frantz Letort.

 

Un taux d’erreur réduit de 50% pour les étiquettes multicouches

 

Le fort développement que l’on observe aujourd’hui des étiquettes dites multicouches, c’est-à-dire à plusieurs volets, ne fait que conforter la pertinence de ce type de solutions. « On estime en effet que le délai moyen de saisie et de préparation de ce type de commandes est d’environ 3 à 4 heures. L’automatisation des transferts de données trouve donc ici tout son sens, avec un temps de prépresse et un taux d’erreur réduits de 50 % grâce aux fonctionnalités des systèmes et à l’intégration des flux », argumente Patrick Vreven.

 

INSCRIVEZ-VOUS ! 

WEBINAR ESKO-CERM

« RETOUR D’EXPÉRIENCE AVEC ESTRABOLS IMPRIMEUR :
QUAND L’ÉTIQUETTE RÉUSSIT SA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE »


LE MARDI 16 MARS À 9H00

Pour s’adapter au contexte de la crise sanitaire, nombreuses sont aujourd’hui les entreprises à vouloir revoir leurs process opérationnels pour optimiser leurs méthodes de travail et gagner en réactivité, agilité et efficacité. Parmi les différents chantiers à mettre en œuvre pour accélérer cette transformation numérique plus que nécessaire, l’intégration des flux d’informations administratives et des flux de production représente une étape essentielle.
Dans le cadre de son évolution et pour accompagner sa croissance, Estrabols Imprimeur a décidé d’investir dans la transformation numérique de ses process. Elle est aujourd’hui la 100ème entreprise à bénéficier des atouts combinés du système ERP de CERM et de la solution Automation Engine d’Esko.

 

Un webinar exclusif avec :

  • Marine Estrabols (PDG, Estrabols Imprimeur)
  • Anne-Sophie Bureau (Opératrice pré-presse, Estrabols Imprimeur)
  • Patrick Vreven (Global Business Development, CERM)
  • Lowie-Pascal Geerinck (Product Manager, CERM)
  • Simon Fieuws (Application specialist, Esko)
  • Cécile Jarry (Journaliste, IC Le Mag) 

 

 

JE M’INSCRIS GRATUITEMENT

Votre partenaire contenus ! Nous produisons et diffusons des articles, des vidéos, des newsletters, des webinars, des livres blancs, des podcasts etc. pour les professionnels des industries graphiques et de la communication visuelle.