Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

Vous connaissez le store climatique personnalisable ?

Une belle et bonne idée qui va bousculer un marché du store où le phénomène de la personnalisation reste encore très peu développé. Show devant !

 

 

Un bon bol d’air et un sacré coup de jeune. Nouvelle venue sur le marché de la protection solaire, la jeune PME Les Storistes, créée en 2020 à Lyon par un trio d’experts, entend bien bousculer un marché du store resté jusqu’ici quelque peu atone. Son idée : lier les atouts climatiques du produit à une approche résolument esthétique. Comme le résume très bien son directeur associé Thibault Raudet, « Les Storistes ont pour objectif de transformer une problématique en un vecteur d’expérience de marque ».

 

Une réponse technique et esthétique

La problématique, c’est la protection solaire. Bien connue et maîtrisée par tous les acteurs du marché où les toiles de stores sont utilisées pour diminuer fortement l’éblouissement, bloquer le rayonnement direct du soleil et faire baisser la température, afin de pouvoir profiter d’un intérieur lumineux, sans souffrir de la chaleur. « On parle d’une réduction de l’ordre de 10°C », précise Thibault Raudet.

« En faire un vecteur d’expérience de marque », en revanche, représente une véritable avancée sur ce marché où la couleur unie reste globalement la règle, avec du vert bouteille pour les terrasses de café et des tons crème ou gris pour les bureaux.

« Les progrès de l’impression numérique nous ont ouvert la voie. On le sait, la personnalisation est aujourd’hui une attente forte des marques comme des consommateurs. Le store n’avait pas encore fait sa mue dans ce domaine. Notre projet entend donc répondre à ce besoin de personnalisation des espaces tout en apportant une réponse technique aux problématiques de l’habitat », précise Thibault Raudet.

 

 

En direct de l’atelier

 

Le print : point clé de la valeur

Les techniques pour personnaliser un store se résumaient jusqu’ici à faire du pochoir ou du transfert voire utiliser de la peinture, ce qui limitait quelque peu les possibilités. Avec l’impression numérique en revanche, tout devient possible ou presque. « Le print est le point clé de la valeur de notre produit, confirme Thibault Raudet, car il permet d’aller là où personne n’est encore allé ». Et d’imaginer un store de magasin dont la couleur est raccord avec celle de son enseigne, des terrasses de café qui changent de décor au fil des saisons, etc.

Pour aider le marché à passer le cap, Les Storistes ont développé leurs propres collections de stores imprimés. Ils se sont rapprochés pour cela de designers et d’artistes qui ont composé pour eux des imprimés uniques et dans l’air du temps, à raison d’une nouvelle gamme par saison.

 

Un trio d’experts

Derrière l’aventure des Storistes, on retrouve trois hommes dont l’expertise dans le secteur des industries graphiques n’est plus à démontrer : Serge Raudet, créateur et le Pdg de la société EPS, spécialiste post-print depuis plus de 25 ans, Jérôme Beuret, dirigeant de Mark Bric Display France, et Thibault Raudet, à l’initiative du projet et actif sur les marchés de l’impression numérique depuis plus de dix ans.

Ensemble, ils ont créé l’entité TSJ Structures qui est la cheville ouvrière des Storistes. « Avec TSJ Structures, nous maîtrisons toutes les étapes d’un projet : de la configuration des stores en ligne à leur impression en passant par l’achat des structures et des moteurs et jusqu’à la pose des projets, précise Thibault Raudet. Nous sommes également en mesure d’accompagner imprimeurs et enseignistes dans la mise en place de cette offre auprès de leurs clients », poursuit le responsable. Revendeurs, marques, collectivités, etc. l’écosystème tissé par les trois hommes permet aujourd’hui de répondre à toutes les configurations possibles.

 

 

 

Journaliste, Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité des secteurs des industries graphiques et créatives. Responsable veille & contenu chez 656 Editions, elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives. Ses sujets de prédilection : le design durable, l'éco-conception, la personnalisation ainsi que les dernières évolutions de l'industrie.