Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
green-fibre-bottle-with-wood-fibres_web

Carlsberg fait le pari de la bouteille en papier

Le brasseur danois a dévoilé, en fin d’année dernière, deux prototypes de bouteilles de bière conçues à partir de fibres de bois, issues de son projet « Green Fiber Bottle ». Le fruit d’un travail entamé en 2015, aujourd’hui porté par la société Pacobo, joint-venture créée par BillerudKorsnäs, fabricant d’emballages et packagings en papier et carton, et Alpla, spécialiste de la fabrication de bouteilles.

 

Le temps où l’on buvait sa bière dans une bouteille en verre ou une canette en métal est peut-être bientôt révolu. Le brasseur danois Carlsberg, quatrième producteur mondial, a en effet dévoilé, fin 2019, deux prototypes de bouteilles de bière… en papier ! Biologiques, recyclables et sans polymère, ces bouteilles conçues à partir de fibres de bois issues de sources durables représentent le fruit d’un long travail de R&D, mené depuis 2015 sous le nom de « Green Fiber Bottle ». Un projet aujourd’hui porté par la société de fabrication de bouteilles en papier Pacobo, une joint-venture créée par BillerudKorsnäs, fabricant d’emballages et packagings en papier et carton, et Alpla, spécialiste de la fabrication de bouteilles.

 

 

Carlsberg 2 (c) Carlsberg

Coca-Cola, L’Oréal… Carlsberg fait des émules

 

Encore à l’étape du prototypage, les bouteilles en papier de Carlsberg contiennent toujours, à l’intérieur, des films barrière – en PET recyclé pour l’un des deux modèles, et en plastique biosourcé pour l’autre. Mais le brasseur danois ne compte pas abandonner l’idée de concevoir une barrière, et par là même une bouteille, entièrement d’origine biologique et sans plastique. Si le projet venait prochainement à être industrialisé, Carlsberg deviendrait alors le premier producteur au monde à mettre sur le marché une telle innovation. Un enjeu majeur pour l’industriel, qui vise une diminution des émissions de dioxyde de carbone de ses brasseries et une réduction de 30 % de l’empreinte carbone de sa chaîne de valeur d’ici dix ans. L’initiative du groupe danois a d’ailleurs fait des émules, puisque Coca-Cola ou encore L’Oréal ont à leur tour rejoint la communauté Pacobo.

 

Journaliste spécialisé dans le domaine des industries graphiques, Florent Zucca est rédacteur en chef du magazine IC LE MAG / Industries Créatives, où il analyse les opérations de personnalisation menées par les marques en matière de retail, de packaging, de décoration et de communication. Diplômé de l’ISCPA Lyon (Institut Supérieur de la Communication, de la Presse et de l’Audiovisuel), il a auparavant travaillé, pendant près de dix ans, dans la presse économique.