Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

Les Ateliers Cassandre se lancent en web-to-print grand public

Spécialiste de l’impression numérique tous formats pour les revendeurs, l’entreprise de Wissous (91) – qui a fortement investi sur son parc machines ces dernières années – vient de lancer un site de web-to-print BtoC : Le Print Français. Avec ce projet, le groupe francilien ambitionne d’étendre son rayonnement au-delà de la région parisienne, voire même toucher une clientèle européenne.

 

Il y a maintenant neuf ans que Clément Asnar a repris les Ateliers Cassandresuccédant ainsi à son père, fondateur de l’entreprise alors dédiée au métier de standiste. Rapidement, le dirigeant a concentré l’activité de la société familiale vers l’impression numérique – tous supports et tous formats – en investissant massivement dans un parc machines qui figure aujourd’hui parmi les plus importants d’Ile-de-France. « Nous avons fait réaliser un audit de l’entreprise par Jean-Michaël Peinchina de Keybop Conseil (expert en gain de productivité et transformation digitale pour le grand format et l’impression numérique textile, ndlr), il y a cinq ans. Parmi les objectifs stratégiques qui sont apparus figuraient le développement du parc machines, le recrutement et la formation des salariés, l’automatisation, et enfin la création d’une activité de web-to-print », dévoile Clément Asnar.

© Ateliers Cassandre

 

L’AUTOMATISATION COMME PRÉALABLE

En l’espace de cinq ans, l’entrepreneur investit donc plus de trois millions d’euros pour doubler chaque machine ! Aujourd’hui, Ateliers Cassandre – qui a agrandi ses locaux et dispose encore de place pour accueillir de futurs équipements – possède dans son atelier deux Epson SureColor (1,6 m de laize), deux machines de découpe numérique (Esko et Mecanumeric), une table à plat Nyala 2 de swissQprint, deux imprimantes roll-to-roll en 5 mètres de laize, une Fujifilm et une machine de sublimation grande laize, sans compter des soudeuses thermiques et des machines à coudre les joncs.

© Ateliers Cassandre

 

Grâce à sa nouvelle force de frappe, Ateliers Cassandre a multiplié son chiffre d’affaires par trois en trois ans, pour atteindre les trois millions d’euros en 2019. « Nous avons eu des périodes très chargées et, pour la première fois de la vie de la société, nous avons refusé une production. À cet instant, il a fallu se remettre en question », explique Clément Asnar. L’entreprise investit alors, en début d’année, dans la solution Automation Engine, le serveur de flux de production du groupe Esko. « Nous avons gagné en rapidité et en qualité d’exécution, tout en diminuant radicalement les sources d’erreur », se félicite le dirigeant.

© Ateliers Cassandre

 

UNE AMBITION NATIONALE

Un investissement nécessaire, qui préfigurait le lancement d’un autre grand projet : la création d’une plateforme de web-to-print grand public. Spécialiste du BtoB, dédié exclusivement aux revendeurs (arts graphiques, événementiel), Ateliers Cassandre travaille pour une clientèle très parisienne. En lançant sa plateforme Le Print Français, le groupe de Wissous (91) souhaite s’ouvrir à une clientèle de particuliers, sur une zone de chalandise nationale, voire européenne. « Nous avons le savoir-faire, les machines et les hommes », justifie Clément Asnar, qui a dédié trois personnes à son activité de web-to-print, dont le site est en ligne depuis septembre dernier.

L’entreprise, qui a noué des partenariats avec des imprimeurs français afin de pouvoir proposer des techniques absentes à son catalogue (notamment l’offset) a beaucoup investi en notoriété (campagne sur le web, les réseaux sociaux et à la télévision) et en référencement afin de donner toutes les chances à sa plateforme, qui propose une fabrication en 24 heures. « L’objectif est de devenir un Vistaprint français », ambitionne Clément Asnar qui, après deux ans de maturation, attend des vrais résultats d’ici un an.

© Ateliers Cassandre

Journaliste spécialisé dans le domaine des industries graphiques, Florent Zucca est rédacteur en chef du magazine IC LE MAG / Industries Créatives, où il analyse les opérations de personnalisation menées par les marques en matière de retail, de packaging, de décoration et de communication. Diplômé de l’ISCPA Lyon (Institut Supérieur de la Communication, de la Presse et de l’Audiovisuel), il a auparavant travaillé, pendant près de dix ans, dans la presse économique.