Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

    Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

    Follow Point

    Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

    Objectif 2025 pour le Centre Gutenberg

    Une équipe de professionnels passionnés d’impression et de typographie œuvrent depuis près de vingt ans à la création du Centre Gutenberg, à Strasbourg. Un lieu unique et vivant, dévolu aux métiers de l’imprimerie et aux arts graphiques, qui devrait ouvrir ses portes, aux professionnels comme au grand public, d’ici 2025.

    Qui mieux que la ville de Strasbourg pouvait porter le projet d’un Centre Gutenberg ? Car c’est précisément lors de son séjour dans la cité du bassin rhénan, entre 1434 et 1444, que l’Allemand Johannes Gutenberg mit au point une technique révolutionnaire : l’imprimerie sur caractères mobiles. La trace que laisse l’ex-apprenti orfèvre derrière lui à Strasbourg est indélébile. Dès la fin du XVème siècle, plus d’une dizaine d’ateliers, installés au cœur de la ville, impriment quantité de documents qui traverseront les frontières. Le savoir-faire des imprimeurs alsaciens se transmettra ensuite de génération en génération, jusqu’à l’arrivée du numérique. Mais si la plupart des imprimeries ont aujourd’hui quitté le centre-ville de Strasbourg, l’ombre de Gutenberg plane encore sur la ville.  

    UN RAPPROCHEMENT FRANCO-ALLEMAND

    Son héritage perdure notamment à travers l’association Espace Européen Gutenberg, créée en 2004 par des professionnels de la typographie et de la lithographie, désireux de conserver le riche patrimoine de Strasbourg. En 2013, la première Fête des imprimeurs est organisée, constituant la première manifestation dans le domaine de l’imprimerie organisée dans la ville depuis 1840 et l’érection d’une statue de Gutenberg sur une place à son nom.

    L’association Espace Européen Gutenberg porte une mission précise : créer un centre dédié à l’imprimerie et aux arts graphiques sous toutes ses formes, de la naissance du caractère mobile à l’impression 3D. Ce futur espace hybride est d’ores et déjà baptisé, il s’agira du Centre Gutenberg. « Ce n’est pas à proprement parler un musée, mais plutôt un espace au sein duquel différentes entités associatives et entrepreneuriales vont cohabiter », préciseMarielle de Vaulx, vice-présidente de l’association Espace Européen Gutenberg.

    Depuis 2018, date du 550ème anniversaire de la mort de Gutenberg, le projet s’accélère avec un rapprochement avec des institutions allemandes. Un lien évident que souhaite cultiver l’association au quotidien. « Il nous semble essentiel de conserver ce lien historique initié par Gutenberg autour du bassin rhénan, martèle Marielle de Vaulx. Notre périmètre est européen, pas uniquement local ».

    UN CENTRE DE RÉFÉRENCE

    Si le futur Centre Gutenberg vise à valoriser un patrimoine, pas question pour autant d’en oublier l’époque dans laquelle nous vivons. Strasbourg jouit d’un vivier impressionnant d’illustrateurs, de designers graphiques, d’artistes et d’imprimeurs. « Nous souhaitons rendre le lieu vivant. D’une part avec la présentation du patrimoine matériel et immatériel du bassin rhénan, et d’autre part, avec d’un atelier d’entreprises »,expose Laurine Sandoval, chargée de développement et de coordination au sein de l’Espace Européen Gutenberg.

    L’ambition de Marielle de Vaulx s’inscrit dans la même veine, entre transmission des savoirs et ancrage dans les pratiques actuelles. « Il s’agira d’un centre de référence dans lequel les visiteurs pourront se plonger dans l’histoire mais aussi obtenir des réponses à leurs questions sur le futur de l’écriture ou des moyens d’impression », avance la dirigeante. Un moyen, aussi, de valoriser tous les métiers de l’impression, car les visiteurs professionnels seront redirigés vers les ateliers strasbourgeois qui répondent à leurs besoins.

    UN PROJET INSCRIT DANS LE TERRITOIRE

    Dans un esprit d’ouverture, le Centre Gutenberg sera ouvert à tous les publics. En attendant d’investir un espace de 3500 m2, d’ici 2025, l’Espace Européen Gutenberg organise déjà des actions pédagogiques et des animations culturelles, qui contribue à la promotion de l’imprimerie et des arts graphiques auprès de tous.

    L’association adapte son action (ateliers, conférences, rencontres, etc.) selon les publics, en impliquant l’ensemble de l’écosystème strasbourgeois. « On prend soin de développer un projet qui s’inscrit dans un territoire, en créant des ponts avec des structures existantes, car sans cela, le projet ne serait pas viable. Nous collaborons notamment avec la Bibliothèque Nationale Universitaire de Strasbourg et le 5e Lieu, un espace d’exposition consacré à la ville »,explique Marielle de Vaulx.

    Pour toucher les plus jeunes, l’association a développé une application smartphone. Disponible depuis septembre 2022, Via Impressio permet de déambuler dans le Strasbourg de Gutenberg, sous la forme d’un jeu immersif en réalité augmentée. « La ville et les ateliers de l’époque ont été modélisés en 3D pour offrir un parcours géolocalisé riche en histoire. On peut notamment y feuilleter la première Bible qui a été imprimée », pointe Laurine Sandoval. Une façon de faire dialoguer deux mondes chers à l’Espace Européen Gutenberg : le patrimoine et les nouvelles technologies.  

    Source des visuels : Centre Européen Gutenberg

    Détenteur d’un MBA en Management stratégique (Université Laval, Canada) et d’une Maîtrise de gestion (Paris IX Dauphine), Bertrand Genevi possède dix ans d’expérience marketing dans les médias (L’Express, 20 Minutes) et en agence de communication (Hopscotch).