Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

[user-meta-login]

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

Black Supermarket : l’art de broyer du noir

Pour le lancement de sa nouvelle gamme de capsules Carte Noire Espresso, la célèbre marque de café a vu les choses en grand.

 

Les 400 m2 d’un ancien supermarché à l’abandon dans le 3e arrondissement de Paris ont été réinvestis et personnalisés par dix artistes, sur une idée originale de l’agence Wild Buzz Agency. Plus qu’un simple lieu éphémère, le Black Supermarket est devenu l’un des nouveaux « hot spot » parisien. Pour un mois seulement.

Pas la peine de vous précipiter au 43 rue Notre-Dame-de-Nazareth, dans le 3e arrondissement de Paris, vous n’y trouveriez qu’un vaste espace en chantier. La célèbre sentence propre au commerce de détail – tout doit disparaître – a été mise à exécution le 12 février dernier, lors d’une « demolition party » qui a vu le concept du Black Supermarket disparaître seulement un mois après son apparition.

 

Du simple pop-up au lieu de marque

Création d’un lieu de marque

Car derrière ce concept évènementiel se cache la marque Carte Noire. Une opération intégrée au sein d’une campagne de communication baptisée « Les plus belles couleurs du noir » et qui visait à soutenir le lancement d’une nouvelle collection de capsules Espresso, uniquement distribuées… en supermarchés. « Avec le Black Supermarket, nous avons voulu transformer un lieu de distribution en lieu de consommation, afin de créer un lieu de marque, où la marque serait intégrée de manière subtile », explique Bertrand Mialet. De fait, si les 10.000 cafés servis pendant un mois étaient bien estampillés Carte Noire, la personnalisation du lieu a été laissée à l’appréciation des artistes , avec pour seule consigne d’inclure du noir et de jouer sur les contrastes.

Graffiti (bombe), digital graffiti, peinture, collage, gaffer (ruban adhésif), light box, néons, digigraphie, print : toutes les techniques du street art ont été mises en application au sein du Black Supermarket, dont les travaux de transformation ont duré un mois et demi et mobilisé une centaine de personnes. Pendant le mois d’exploitation (du 13 janvier au 12 février), le lieu s’est fait espace de co-working la journée et bar à cocktails la nuit. Mais pas seulement. Ateliers de sérigraphie textile ou d’initiation aux disciplines du street art, cours de yoga, performances artistiques, marché de jeunes créateurs et autres soirées ont rythmé la programmation du Black Supermarket. « Passer du simple pop-up au lieu de marque, c’est une tendance amenée à se développer », prédit Bertrand Mialet.

Le dernier jour, avant la « démolition party », tous les objets de l’espace éphémère ont été mis en vente aux enchères, au profit de l’association La Mie de Pain, qui vient en aide aux personnes en danger du fait de la précarité, de la marginalisation ou de l’exclusion. Et enfin, le Black Supermarket a laissé place à un nouveau chantier. Le lieu va devenir… une salle évènementielle.

Black Supermarket 43 rue Notre Dame de Nazareth

Digigraphie

La digigraphie est un procédé d’impression labellisé de reproductions d’œuvres d’art, réalisées en technique numérique sur des imprimantes jet d’encre grand format. Ce label, créé par le fabricant de matériel d’impression Epson en 2003, concerne la reproduction de tout type de création artistique : photographie, peinture, collage, dessin, aquarelle, création numérique, etc. Les digigraphies sont réalisées exclusivement sur des imprimantes professionnelles grand format Epson, avec des encres UltraChrome K3, à base de pigments. Par définition, une œuvre originale est unique. La Digigraphie® offre à chaque artiste l’occasion de diffuser plus largement sa création en lançant une série limitée de qualité. Chaque création peut ainsi avoir sa réplique numérique numérotée, référencée et signée par l’artiste.

Pop up design
Lieu de marque Respiration Black Supermarket
Inside Black Supermarket
QUI FAIT QUOI ?

 

Client :

Carte Noire

Création :

Wild Buzz Agency (75)

Artistes :

L’Atlas, Katre, Mist, Sun7, Astro, Fenx, Tanc, Teurk, L’Outsider, Swiz

Journaliste spécialisé dans le domaine des industries graphiques, Florent Zucca est rédacteur en chef du magazine IC LE MAG / Industries Créatives, où il analyse les opérations de personnalisation menées par les marques en matière de retail, de packaging, de décoration et de communication. Diplômé de l’ISCPA Lyon (Institut Supérieur de la Communication, de la Presse et de l’Audiovisuel), il a auparavant travaillé, pendant près de dix ans, dans la presse économique.