Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

Sprinter, le fournisseur de matières aux ambitions « grand format »

Lancée il y a un peu plus de deux ans par Julien Perez et Guillaume Leclerc, la société Sprinter est une plateforme d’achat de matières dédiée à l’impression numérique grand format. Nouvel acteur sur un marché de la distribution très atomisé et concurrentiel, Sprinter mise sur la désintermédiation, une gamme resserrée, un stock conséquent et des délais extrêmement courts pour faire la différence.

Distributeurs (internationaux, nationaux et locaux), constructeurs de machines d’impression, fabricants de supports, anciens papetiers… le paysage français de la distribution de médias pour l’impression numérique est aujourd’hui très atomisé et particulièrement concurrentiel. Pas de quoi effrayer Julien Perez et Guillaume Leclerc qui, en octobre 2017, créent une plateforme d’achat de matières dédiée à l’impression numérique grand format : Sprinter. L’entreprise se lance que le marché mi-2018 et mise sur la désintermédiation de la chaîne de distribution. « Notre expérience nous a montré que certains produits pouvaient passer par trois ou quatre sociétés différentes – grossistes, semi-grossistes, distributeurs – avant d’être imprimés. Avec pour conséquence un prix de la matière qui pouvait être trop élevé pour les imprimeurs. En créant Sprinter, nous avons souhaité enlever un maillon de la chaîne, en nous fournissant directement dans nos usines partenaires », explique Julien Perez, qui dirigeait Filmolux France avant de se lancer dans l’aventure Sprinter.

 © Sprinter

FORTE DISPONIBILITÉ SUR STOCK

L’entreprise francilienne source donc directement chez ses fournisseurs (usines basées en France, Europe, Corée du Sud, Chine et Etats-Unis) et propose un catalogue de 50 références, composé de matières souples en rouleaux (bâches intérieur/extérieur, toiles, textiles, etc.) et de supports pour la communication visuelle et évènementielle (roll-ups, supports rigides, plaques, etc.). « Notre offre est très resserrée, par rapport à des concurrents qui peuvent proposer jusqu’à 1000 références. L’objectif est d’atteindre environ 75 produits, mais nous n’irons pas au-delà, afin de conserver une offre claire, spécialisée sur le très grand format, et de maintenir notre contrôle sur la qualité des produits, précise le dirigeant de Sprinter, qui fournit tous ses articles en marque blanche. Et nous sommes également contraint par notre stock physique ».

Car sur son offre réduite, Sprinter propose une très forte disponibilité, grâce à son stock basé à Chennevières-sur-Marne (94) et ses 3500 emplacements palettes ! « Nous sommes avant tout de vrais logisticiens. Nous faisons produire plusieurs mois à l’avance, de très grosses quantités de matières, que nous rendons immédiatement disponibles chez nous, précise Julien Perez. Nos clients imprimeurs sont bien souvent des TPE/PME qui n’ont pas les moyens de stocker. Notre rôle de distributeur est de leur livrer le plus rapidement les supports ». Grâce à sa propre flotte de camions, Sprinter livre ainsi en journée (ou dès le lendemain de la commande) sur la région Ile-de-France, et en 48h sur le reste de la France (par transporteur).

 © Sprinter

UNE AMBITION INTERNATIONALE

Si l’entreprise fonctionne aussi offline, Sprinter est avant tout une plateforme d’achat e-commerce (et une application mobile) destinée à faciliter la vie de ses clients. Les imprimeurs grand format disposent de leur espace personnel, leur permettant de commander les produits en ligne, très intuitivement, d’après des critères d’accompagnement très complets (technologie d’impression, réaction à la lumière, résistance au feu ou encore le type d’applications, etc.). « Le client peut retrouver un historique et une analyse de ses consommations, et dispose d’un générateur de fichiers Excel », complète Julien Perez.

Une stratégie qui semble fonctionner. Sprinter emploie déjà 7 salariés, travaille avec quelque 230 clients imprimeurs et devrait atteindre, en dépit du contexte, les 2 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020, après un exercice 2019 bouclé à 950 000 euros. « Nous souhaitons d’abord nous imposer sur le marché français, puis dans un second temps attaquer un développement à l’international », ambitionne son dirigeant.

Journaliste spécialisé dans le domaine des industries graphiques, Florent Zucca est rédacteur en chef du magazine IC LE MAG / Industries Créatives, où il analyse les opérations de personnalisation menées par les marques en matière de retail, de packaging, de décoration et de communication. Diplômé de l’ISCPA Lyon (Institut Supérieur de la Communication, de la Presse et de l’Audiovisuel), il a auparavant travaillé, pendant près de dix ans, dans la presse économique.