Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
SignAll 5 © SignAll_une

SignAll : une enseigne lumineuse innovante et made in France

Repris en 2015 par l’investisseur industriel français Pierre Bastid, le groupe SignAll by Apia a mis u point une nouvelle gamme d’enseignes lumineuses résinées : Appylight. Brevetée et entièrement fabriquée à Vierzon (18), cette solution a nécessité deux ans de développement.

 

 

C’est une renaissance industrielle made in France. Expert de l’enseigne et de la signalétique extérieure et intérieure depuis 55 ans, l’ex-groupe Apia est repris en 2015, suite à un dépôt de bilan, par l’investisseur Pierre Bastid, spécialiste des opérations de remise sur pied d’anciens fleurons industriels (Zodiac par exemple). Renommée SignAll by Apia, l’entreprise, qui emploie 80 personnes entre ses bureaux de Paris et son site de production de Vierzon, va être restructurée pendant deux ans. Un travail mené en s’appuyant sur les savoir-faire du groupe et un renouvellement de l’équipe commerciale.

 

« L’innovation et l’excellence opérationnelle, soit le bon produit au bon moment pour le bon client, sont les deux piliers de l’entreprise, estime Bertrand Meuriot, directeur commercial. Conception, fabrication, installation et maintenance : nous sommes en mesure de réaliser un projet de A à Z ».

 

Les clients historiques – Axa, Macif, La Poste, Aldi, Kubota, AD, Best Western, etc. – suivent la nouvelle direction du groupe, qui entreprend aussi un travail de prospection (Burger King et Adidas notamment). Enfin, de gros efforts d’investissements sont consentis. SignAll, qui entend passer de la sérigraphie à l’impression numérique pour les dossiers complexes et les impressions texturées, acquiert en 2017 une table à plat du constructeur swissQprint. La société se dote également d’une salle blanche, dédiée au développement d’une nouvelle solution d’enseignes lumineuses résinées : Appylight.

 

BÉNÉFICE ENVIRONNEMENTAL

 

« De plus en plus d’enseignes sont réalisées en lettres lumineuses, mais l’offre actuelle du marché est perfectible. Les lettres boitiers se dégradent rapidement et génèrent des coûts de maintenance élevés, alors que les lettres résinées à bas coûts, asiatiques notamment, sont de qualité inégale et d’une durée de vie aléatoire, explique Bertrand Meuriot. Partant de ce constat, le pôle R&D de SignAll s’est attelé à cette mission pendant plus de deux ans : offrir aux enseignes une technologie innovante alliant performance lumineuse, qualité et recyclabilité ».

 

 

SignAll-1-©-SignAll-web3

 

 

Solution brevetée, Appylight consiste en un bloc de PMMA usiné pour y intégrer des LEDs, auquel est ajouté une résine coulée pour l’étanchéité, puis peint et cerclé en finition. « Nous offrons une étanchéité parfaite et une lumière intense diffusée sans zone d’ombre, ni impact de LEDs, précise le directeur commercial. Appylight dispose d’une durée de vie deux à trois fois supérieure aux lettres boîtiers ». Mais outre la réduction des coûts de maintenance et une consommation électrique moindre, la recyclabilité a également été intégrée dès la phase de conception. Ainsi, LEDs et corps de lettre sont totalement dissociables – une prouesse rendue possible par l’ajout d’une substance dans la résine – afin que chaque élément (l’électronique et la bloc PMMA) partent dans leur filière de retraitement respectives.

Entièrement fabriquée à Vierzon, Appylight séduit déjà ses premiers clients. « Macif a déployé la solution dans une dizaine d’agences en 2019, une cinquantaine d’agences Axa sont en phase de test et le magasin Adidas Haussmann, à Paris, a été équipé en intérieur comme en extérieur », dévoile Bertrand Meuriot. Et de nouveaux produits sont annoncés en 2020. La renaissance de SignAll ne fait que commencer.

 

 

Journaliste spécialisé dans le domaine des industries graphiques, Florent Zucca est rédacteur en chef du magazine IC LE MAG / Industries Créatives, où il analyse les opérations de personnalisation menées par les marques en matière de retail, de packaging, de décoration et de communication. Diplômé de l’ISCPA Lyon (Institut Supérieur de la Communication, de la Presse et de l’Audiovisuel), il a auparavant travaillé, pendant près de dix ans, dans la presse économique.