Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

    Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

    Follow Point

    Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

    Pour Sÿnia, le développement passe par la RSE

    En 2021, la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) n’est plus une option, c’est une nécessité. Sÿnia a pris ce virage de manière précoce, il y a plusieurs années, sous l’impulsion de son dirigeant, Sylvain Maillard. Pour l’imprimerie occitane, spécialisée dans le doming, croissance économique se conjugue nécessairement avec respect de l’environnement et engagement social.

    Sylvain Maillard est un serial entrepreneur. Le trentenaire, à la tête du spécialiste européen du doming Sÿnia depuis 2014, a récemment créé deux nouvelles structures : Covering Care, une unité BtoB dédiée au marquage et à la protection des véhicules ou des lieux de vente, et Decostick, un site marchand BtoC spécialisé dans le carrelage mural adhésif 3D. Un esprit d’entreprise qui ne s’exprime toutefois pas à n’importe quel prix. « Au-delà de se préoccuper de son développement économique, toute entreprise doit jouer un rôle dans la société, explique Sylvain Maillard. Je n’imagine pas mener nos activités sans avoir un impact social positif et un fort engagement environnemental ».

    Sÿnia, qui fabrique 100 % de ses produits à Lavérune, en périphérie de Montpellier, est labellisée LUCIE (ISO 26000) depuis 2019. L’obtention de ce label indépendant a marqué un moment important dans l’évolution de l’entreprise. « En intégrant Sÿnia il y a trois ans, j’ai constaté que l’entreprise n’avait pas formalisé sa démarche RSE, alors qu’elle opérait déjà dans un mode de fonctionnement responsable. Le label LUCIE a été le point de démarrage de cette formalisation », rappelle Caroline Melia, en charge de la RSE chez Sÿnia. Ce processus a permis de réaliser un audit initial des actions RSE de Sÿnia, en intégrant toutes les parties prenantes de l’entreprise : collaborateurs, fournisseurs, clients et collectivités locales. Puis, un plan de progrès sur trois ans a été instauré en 2019. Depuis, un audit est mené chaque année par Bureau Veritas pour constater la mise en œuvre effective des engagements pris par l’imprimeur.

    UNE FORMALISATION DES ACTIONS

    Après ce premier pas dans la formalisation de sa démarche RSE, certains clients ont poussé Sÿnia à se doter d’une autre certification emblématique : EcoVadis. « Nous travaillons avec de grandes marques du luxe, comme Dior, Yves Saint Laurent ou Dolce & Gabbana. Ils nous questionnaient régulièrement sur notre certification EcoVadis, donc nous avons décidé de la passer l’année dernière », précise Sylvain Maillard. Reconnu internationalement, ce label récompense la performance d’une société sur la base des critères suivants : l’environnement, les démarches sociales, la satisfaction client, la sécurité, la chaîne d’approvisionnement, les ressources humaines et la mixité. Sÿnia a obtenu la médaille de bronze EcoVadis en octobre 2020. Cette année, pour sa seconde évaluation, l’entreprise vise l’or.

    © Sÿnia

    LUCIE et EcoVadis désormais acquis, Sÿnia a inscrit la norme ISO 14001 comme prochaine étape sur sa feuille de route. L’imprimeur lavérunois, qui ne ménage pas ses efforts pour arriver à ses fins, se montre d’ailleurs confiant sur son obtention d’ici la fin de l’année 2021. « Avec tout ce que nous mettons en œuvre au quotidien, nous sommes probablement ISO 14001 dans les faits. Mais il est capital de le formaliser par un sceau officiel », estime le dirigeant. Mais au-delà de la quête de labels et de certifications, Sÿnia s’engage également dans d’autres actions. La société héraultaise contribue par exemple à préserver et à restaurer des forêts avec l’entreprise française de Reforest’Action, en impliquant ses collaborateurs et ses clients dans la plantation d’arbres en Amérique du sud.

    « Au-delà de se préoccuper de son développement économique, toute entreprise doit jouer un rôle dans la société », Sylvain Maillard, dirigeant de Sÿnia

    DIVERSITÉ ET FORMATION

    Mais par définition, la RSE ne se résume pas uniquement à la protection de l’environnement. L’engagement social forme donc aussi un pan essentiel de la démarche chez Sÿnia. Depuis 2017, la société est membre actif de FACE Hérault, une fondation qui agit contre l’exclusion. Et en septembre dernier, Sÿnia a signé la charte Entreprises & Quartiers, qui vise à développer l’emploi et la formation dans les quartiers dits prioritaires de la politique de la ville (QPV). « Il existe douze QPV à Montpellier, où la majorité des habitants vivent dans la précarité. Le taux de chômage y est deux fois plus élevé qu’ailleurs. En signant la charte Entreprises & Quartiers, nous nous engageons à recruter en priorité des talents issus des QPV, pour favoriser leur insertion et la diversité au sein de notre entreprise », précise Sylvain Maillard.

    Pour gagner en visibilité, Sÿnia s’évertue à faire découvrir ses métiers, parfois méconnus, en accueillant régulièrement des jeunes de la région Occitanie. Des visites qui peuvent faire naître des vocations ou déboucher sur un stage d’immersion. Caroline Melia insiste sur la spécificité du métier de Sÿnia : « Il existe peu de formations ou de diplômes pour exercer notre métier. Dans l’idéal, nous formons donc les collaborateurs nous-mêmes, en particulier les jeunes et les plus exclus. Cela leur donne accès à un métier solide et à un CDI ».

    © Sÿnia

    UN IMPACT POSITIF SUR LA VIE LOCALE

    Sÿnia, qui compte à ce jour 17 collaborateurs, se mobilise aussi sur le front du handicap. Une convention signée en 2020 avec l’Association des Paralysés de France a débouché depuis sur l’embauche de trois personnes en situation de handicap. Dans une même démarche d’inclusion, l’imprimeur s’implique dans l’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR). Ce dispositif géré par Pôle Emploi vise à combler l’écart entre les compétences d’un candidat et celles que requiert un emploi, via une aide à la formation. Depuis 2019, trois collaborateurs ont été recrutés chez Sÿnia grâce à l’AFPR, et deux d’entre eux sont désormais en CDI.

    « Nous souhaitons que nos collaborateurs se disent qu’ils travaillent ici parce que le métier les intéresse, mais aussi et surtout car nous avons un impact fort et positif sur la société », Caroline Melia, responsable RSE de Sÿnia

    Une fois intégrés dans l’entreprise, tous les employés sont encouragés à s’impliquer de façon concrète dans la vie locale. Des actions menées de concert sur le temps de travail – nettoyer un lieu ou planter des arbres – sont décidées lors de consultations collégiales. « Nous souhaitons que nos collaborateurs se disent qu’ils travaillent ici parce que le métier les intéresse, mais aussi et surtout car nous avons un impact fort et positif sur la société », conclut Caroline Melia, en évoquant l’ambition profonde de toute la démarche RSE menée par Sÿnia.


    > UNE SPÉCIALITÉ : LE DOMING

    Doming, étiquette domée, permavision, étiquette 3D : tous ces termes désignent le procédé qui consiste à déposer une résine polyuréthane transparente sur un support adhésif. En séchant, la résine prend l’aspect d’un dôme (effet lenticulaire tridimensionnel). Ce procédé offre brillance et volume aux étiquettes de marquage. Le relief obtenu (environ 1,5 mm) permet aux supports de résister dans le temps et aux intempéries. Le doming est aussi une technique qui accentue considérablement l’impact visuel des marquages.

    Détenteur d’un MBA en Management stratégique (Université Laval, Canada) et d’une Maîtrise de gestion (Paris IX Dauphine), Bertrand Genevi possède dix ans d’expérience marketing dans les médias (L’Express, 20 Minutes) et en agence de communication (Hopscotch).