Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

    Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

    Follow Point

    Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

    Nouvelle entrée en matière : le Kairlin

    « Si les rêves s’accomplissent en mer, les révolutions, elles, se mènent sur terre ».  Pour le skipper Roland Jourdain, double vainqueur de la Route du Rhum et fondateur de Kaïros Environnement, un bureau d’études dédié à la R&D, au prototypage et à l’industrialisation de nouveaux matériaux composites moins impactants pour l’environnement, il est devenu plus qu’urgent d’imaginer des alternatives propres et durables aux matériaux conventionnels pétrosourcés. Dans sa table des matières : le Kairlin.

    Éco-conception, réutilisation, up-cycling, biomatériaux, etc. L’adaptation du monde de la communication aux enjeux de la transition écologique passe aujourd’hui par une sérieuse remise en question des matériaux utilisés. Traçabilité des matières, recyclabilité des supports : les questions se font plus précises et les attentes plus grandes. Du côté des distributeurs, on se documente pour mieux accompagner ses clients. On met en place des systèmes de notation pour évaluer l’impact sur l’environnement des matériaux que l’on propose et préconiser les bons usages. Du côté des fabricants, on développe des matières alternatives et on imagine de nouvelles solutions de collecte et de recyclage. Dans le domaine de la recherche enfin, on s’active pour concevoir les matériaux de demain.

    Une alternative durable aux matériaux pétrosourcés

    C’est ainsi qu’est né Kaïros Environnement, un bureau d’études dédié à la R&D, au prototypage et à l’industrialisation de nouveaux matériaux composites moins impactants pour l’environnement. « Pour enfin trouver des alternatives durables aux matériaux pétrosourcés et notamment aux plastiques ».
    Kaïros, c’est le nom de l’écurie de course du skipper Roland Jourdain, double vainqueur de la Route du Rhum. C’est lui qui a fondé l’entreprise. « Être skipper, sillonner les océans, c’est apprendre à faire avec la nature et non pas à lutter contre. C’est prendre conscience des enjeux de préservation de la planète. Mais se contenter de dire que ça va mal, ça ne suffit pas. Il faut faire. Faire bien, faire mieux et montrer que c’est possible. »
    En alliant convictions environnementales et connaissances techniques des biomatériaux dans leur composition, leur utilisation et leur gestion de fin de vie, Kaïros Environnement a développé et breveté le Kairlin : une alternative propre et durable aux matériaux conventionnels. « Le Kairlin a été imaginé en suivant une analyse de cycle de vie qui permet de limiter l’empreinte environnementale du produit à chaque étape de son existence : conception, fabrication, utilisation et fin de vie », explique Xavier Baris, responsable de la commercialisation du Kairlin.

    Produit en circuit-court en Normandie grâce à un partenariat industriel avec IDC Alternatives Composites (Bayeux), le Kairlin est un brevet, une marque, et un matériau développé et commercialisé par Kaïros Environnement.

    Du chanvre, du lin et des composants 100% naturels

    Concrètement, le Kairlin est un matériau biosourcé conçu à partir de fibres de lin ou de chanvre, et de composants 100 % naturels. Il est produit en Normandie en circuit court, près des champs où le lin est cultivé. Durant sa transformation et son utilisation, le Kairlin ne produit pas d’émanations toxiques. Il est enfin entièrement recyclable et compostable en compost industriel.
    Si théoriquement beaucoup de matériaux sont recyclables en laboratoire, on sait aussi que ce sont l’existence et la taille des filières de recyclage qui définissent si un matériau peut réellement être recyclé…  « C’est pourquoi Kaïros Environnement développe sa propre filière en interne et a déjà produit ses premiers panneaux recyclés. Le Kairlin conserve 95% de ses propriétés mécaniques après recyclage », répond Xavier Baris. Une filière de recyclage est par ailleurs en cours de développement, dans le cadre d’un projet cofinancé par l’ADEME.

    LE SAVIEZ-VOUS ?
    La France est le premier producteur de monde de lin.
    Pour fabriquer le Kairlin, Kairos utilise du lin de Normandie et du chanvre de Champagne.

    Usinable, thermoformable et imprimable

    Usinable, thermoformable et imprimable en sérigraphie comme en numérique, le Kairlin permet de multiples applications. « Sa surface poli miroir (rugosité Ra < 0,8µm) permet les impressions, les marquages à chaud et le contre-collage directement sur la matière », indique Xavier Baris.

    Le Kairlin a bénéficié du programme de recherche européen FLOWER dont l’objectif est de favoriser le développement d’alternatives viables de matériaux composites à base de fibres de lin, pour les secteurs automobile, du nautisme et de la publicité sur lieu de vente.

    Une innovation reconnue par un JEC Award

    Léger et rigide à la fois, le matériau séduit aujourd’hui d’autres secteurs que celui de l’imprimerie et de la communication, à commencer par les designers et les architectes qui explorent déjà toutes ses possibilités créatives. En mai dernier, le Kairlin a d’ailleurs obtenu le JEC Composites Innovation Award, dans la catégorie « Design & Ameublement ». Les JEC Awards récompensent depuis près de 20 ans les projets favorisant l’innovation et la coopération entre les différents acteurs de l’industrie des composites. Ce prix de référence dans le secteur permet de faire découvrir de nouvelles solutions et de mettre en lumière des projets innovants.

    Table basse en Kairlin blanc marbré, pieds vissés directement sur le panneau sans structure de renfort

    Photo de Une : @adhoc media – Kairlin

    Journaliste, Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité des secteurs des industries graphiques et créatives. Responsable veille & contenu chez 656 Editions, elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives. Ses sujets de prédilection : le design durable, l'éco-conception, la personnalisation ainsi que les dernières évolutions de l'industrie.