Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

L’Imprimerie Jacquelin Frères investit dans une presse HP Indigo 6900

Pour accroître sa compétitivité sur le marché français des étiquettes de vin, l’Imprimerie Jacquelin Frères a choisi la presse numérique HP Indigo 6900 dont la capacité à produire des étiquettes ennoblies en une seule passe permet de raccourcir les délais de commercialisation, sans concession sur la qualité. Cette installation marque la 300ème vente d’une presse HP Indigo en France. 

 

Située au coeur de la Bourgogne depuis 1990, l’Imprimerie Jacquelin Frères imprime et repique petites, moyennes et très grandes séries d’étiquettes de vins, adhésives et traditionnelles. Soucieux de proposer la meilleure qualité d’impression à ses clients, le groupe, qui possède aujourd’hui sept autres imprimeries en France, implantées dans les régions de production et emploie 160 personnes, investit constamment dans du matériel de haute technologie. Sa dernière acquisition : une presse numérique HP Indigo 6900. Installée sur son site de Savigny-lès-Beaune, elle doit permettre à l’entreprise de répondre à la demande croissante d’étiquettes de vin haut de gamme.

 

 

Pour Max Jacquelin, le directeur général de l’entreprise :

 

« Le choix de nos presses est déterminé par la qualité du produit fini. C’est l’aspect le plus important du service que nous proposons à nos clients. La concurrence entre les domaines viticoles a contraint nos clients à faire preuve d’originalité et de créativité dans le choix de leurs étiquettes. Le choix de la technologie est donc crucial pour notre modèle commercial, et nous investissons en permanence dans l’équipement le plus récent et le plus performant ».

 

L’Imprimerie Jacquelin Frères propose aujourd’hui une très grande variété de finitions dans ses ateliers, allant de la sérigraphie gonflante à la dorure à chaud, en passant par le vernis UV fluorescent ou encore la technique de l’holoprisme qui permet d’apporter de la texture sur une dorure à chaud.

 

 

Des étiquettes ennoblies en une seule passe

 

La presse numérique HP Indigo 6900 permet d’imprimer tous types d’étiquettes. D’une grande polyvalence bénéficie, elle dispose de nombreux atouts à commencer par l’intégration d’une unité d’ennoblissement entièrement numérique qui permet de simplifier la production et de produire des étiquettes ennoblies en une seule passe. « Le délai de commercialisation des étiquettes s’en trouve ainsi raccourci », précise HP.

 

Autre avantage, comme le modèle précédent, HP Indigo 6000, la HP Indigo 6900 peut être doter de sept stations d’encrage, et couvrir ainsi, avec sept couleurs, 97 % des couleurs Pantone. Des encres spéciales, comme les coloris argent, rose fluorescent, des encres bleu et jaune visibles sous lumière UV ou des encres de sécurité, sont également disponibles.

 

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________________

REPÈRES

LA FRANCE, TROISIÈME MARCHÉ EUROPÉEN DE L’ÉTIQUETTE

« Le marché de l’impression d’étiquettes, après une croissance à deux chiffres à ses débuts, s’est aujourd’hui stabilisé, avec une progression constante de 3 à 4 % par an depuis 2012Il représente aujourd’hui, à l’échelle mondiale, 39 milliards de dollars », explique Pierre Forcade délégué général de l’Union nationale des Fabricants d’Étiquettes adhésives (UNFEA). Une tendance que l’on observe aussi en France, où le chiffre d’affaires cumulé des 400 fabricants d’étiquettes s’élève à 1,1 milliard d’euros contre 14 milliards à l’échelle européenne*.

La France se classe ainsi au troisième rang des pays producteurs d’étiquettes en Europe, enregistrant une croissance similaire à celle du marché mondial. Aujourd’hui, sur les 400 fabricants français d’étiquettes, quelque 250 sont considérés comme des acteurs importants. Parmi ces derniers, environ 150 sont équipés de machines numériques. Le secteur emploie aujourd’hui près de 7 000 personnes en France, tous métiers confondus (100 000 en Europe).

 

* Source : FINAT (association européenne de l’industrie des étiquettes autocollantes)

Journaliste, Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité des secteurs des industries graphiques et créatives. Responsable veille & contenu chez 656 Editions, elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives. Ses sujets de prédilection : le design durable, l'éco-conception, la personnalisation ainsi que les dernières évolutions de l'industrie.