Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

HOPEN s’ouvre à de nouveaux horizons

Une année 2020 en mode projet pour l’agence de design, qui, confrontée à un secteur de l’événementiel à l’arrêt, a décidé de capitaliser sur ses forces vives pour se lancer dans la signalétique, la décoration et l’enseigne. Une transformation menée au pas de charge par son dirigeant, Brice Demaria.

 

 

Brice Demaria est ce que l’on appelle un battant. Comme son père avant lui, il dirige la société familiale avec beaucoup d’énergie et de passion.  Spécialisée dans la fabrication et l’installation d’espaces événementiels, Hopen (3,1 M€ de chiffre d’affaires en 2019) est une agence 100% intégrée avec son bureau d’étude, sa menuiserie, sa cabine de peinture, son département décoration-impression et son équipe de poseurs-installateurs. Une volonté de « faire » qui fait partie de l’ADN de la société.  « C’est ce qui nous amuse » déclare Brice Demaria qui avoue prendre beaucoup de plaisir à concevoir des projets de A à Z pour ses clients.

Aussi lorsqu’en mars 2020, la France entame son premier confinement massif et que l’entreprise qui emploie 25 personnes est mise à l’arrêt, le chef d’entreprise réagit vite et décide d’investir pour diversifier son activité.

« Le secteur de l’événementiel fait partie des secteurs les plus directement touchés ?  À nous de mobiliser nos savoir-faire et nos compétences pour développer de nouveaux marchés », martèle Brice Demaria à ses équipes, préférant compter sur ses propres ressources plutôt que d’éventuelles aides à venir. Son credo : « On investit et on ouvre ».

 

 

Une unité complète de production textile

 

À l’été, une opportunité d’investissement dans l’impression textile, seule production sous-traitée par Hopen, s’offre à lui. « C’est un projet sur lequel nous travaillions depuis deux ans avec mon chef de studio mais l’investissement nous semblait disproportionné par rapport au volume d’activité que nous sous-traitions. Une occasion s’est présentée cet été pour reprendre le parc machines d’une entreprise en vente, occasion que nous avons saisie », raconte le chef d’entreprise.

 

Installé à Gellainville, près de Chartres, HOPEN dispose d’un site de production de près 4000 m2

 

 

Entrent dans l’atelier : une table à plat Arizona en 3,20 mètres, une presse textile Mutoh, une calandre Klieverik et une machine à coudre industrielle Typical. La formation des équipes est assurée par le vendeur qui passe plusieurs jours sur place pour garantir que tout se passera bien.

Fort de ces nouveaux équipements, Brice Demaria veut développer son activité dans les secteurs de la signalétique, de la décoration et de l’enseigne. Il a désormais pour lui un atelier de production complet qui lui permet de maîtriser ses coûts et d’être extrêmement réactif.

 

 

Une nouvelle marque : Bebhop

 

Pour mettre toutes les chances de son côté et incarner au mieux sa stratégie, il décide d’abattre une seconde carte et crée, à la rentrée, une nouvelle marque : Bebhop.

Début décembre, le site behop.com est en ligne : une vitrine ultra-vitaminée où l’on découvre toute l’étendue du savoir-faire de l’entreprise sur un mode à la fois dynamique et humoristique. Les couleurs claquent à l’image des futures impressions et les formules choc réveillent et donnent envie. L’impression textile est là « #SUBLIMATION Des couleurs qui déchirent pour sublimer vitre créativité ! ».  L’engagement RSE de l’entreprise également, avec un petit hommage à France Gall au passage « C’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup ! ».  « Le site est truffé de références aux années 1990, date de création de l’entreprise », commente Brice Demaria.

 

 

Avec Bebhop, le dirigeant vise dans un premier temps son marché local, les magasins et restaurants de la région de Chartres où se trouve le siège de l’entreprise. Les clients d’Hopen, L’Oréal, Vinci, Natixis, etc., sont aussi concernés. Certains se sont d’ailleurs déjà montrés intéressés par cette nouvelle offre de leur partenaire qui a ainsi réalisé plusieurs accueils personnalisés pour des sièges sociaux parisiens.

 

 

Une « équipe de Mac Gyver »

 

« On dit qu’il faut 60 jours en moyenne pour qu’une idée prenne forme et soit concrétisée. Avec les différents confinements, nous avons eu tout le temps de réfléchir pour trouver de nouveaux débouchés ». Une idée en amenant une autre, Brice Demaria confie être déjà sur un autre projet pour début 2021. Son idée cette fois-ci est d’investir un marché de niche, celui de la personnalisation de containers. Sont annoncées une nouvelle marque et des réalisations 100 % maison. Un nouveau défi à la mesure de « son équipe de MacGyver » rompue à ce genre d’opérations.

 

 

 

Crédit photos : ©Hopen

 

Journaliste, Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité des secteurs des industries graphiques et créatives. Responsable veille & contenu chez 656 Editions, elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives. Ses sujets de prédilection : le design durable, l'éco-conception, la personnalisation ainsi que les dernières évolutions de l'industrie.