Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

    Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

    Follow Point

    Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

    « Faire moins mais mieux” : Cloître investit dans l’impression durable

    E ngagé depuis des années, l’imprimeur breton vient de recevoir la labellisation Print Ethic, qui est le référentiel pour les industries graphiques. Son credo : “développer un usage premium du support papier de façon responsable”.

     

    C’est officiel depuis le 24 mai : Cloître fait désormais partie du cercle des entreprises certifiées Print Ethic (niveau 1). Anne-Emmanuelle Crivelli travaille depuis des années au sein de la florissante PME bretonne qui emploie aujourd’hui 103 salariés. Conseillère print pendant 18 ans, elle est désormais responsable RSE et innovation de l’entreprise. L’imprimeur a ouvert ce poste il y a un an, pour mener à bien ses actions et s’inscrire dans la durée : Anne-Emmanuelle Crivelli pilote ainsi un comité RSE en lien avec le CODIR de l’entreprise.

    Avant d’obtenir le précieux label, référent pour la profession, Cloître a été labellisé Bretagne 26000 en février 2023, puis Climate Calc en octobre dernier. Conçu pour les industries graphiques, le label Print Ethic repose sur l’ISO 26000. Il est reconnu pour son exigence et sa pertinence. Le processus de labellisation est rigoureusement évalué par l’AFNOR tous les deux ans, garantissant ainsi son sérieux et sa valeur.

    Pour atteindre le niveau 1, Cloître a travaillé sur trois enjeux cruciaux :

    • Définir et piloter sa politique de responsabilité sociétale grâce à une organisation pérenne.

    • Investir dans les compétences de ses salariés pour renforcer la compétitivité et la sécurisation des parcours professionnels.

    • Réduire l’impact environnemental de la production.

    « Même si le label donne trois ans pour atteindre le niveau 2, nous sommes déterminés à progresser rapidement vers cet objectif ! » , confie Anne-Emmanuelle Crivelli, qui a profité de ces récentes labellisations pour refondre le rapport RSE que l’entreprise réalise maintenant depuis dix ans. Les cinq engagements principaux de l’entreprise y sont rappelés : mettre en place une gouvernance responsable, développer des relations et conditions de travail responsables, protéger l’environnement, agir pour l’intérêt de nos clients et fournisseurs et innover pour un avenir durable.

     Christophe Dudit, le dirigeant de Cloître, précise : « Nous croyons fermement que l’innovation – dans nos machines, nos méthodes de management, nos services et nos processus – sera la clé pour atteindre ces objectifs et assurer la pérennité de notre entreprise sur un marché en crise. Notre ambition est claire : accompagner nos clients pour faire “moins, mais mieux” et développer un usage premium du support papier de façon responsable ».

    Photos : © Cloître

    Cécile Jarry est journaliste, rédactrice en chef d'IC Le Mag, le magazine des industries graphiques et créatives édité par Infopro Digital Trade Shows.