Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

Enseigne : SEMIOS conçoit des lettres monumentales pour le port de Calais

Dans le cadre du vaste projet d’extension portuaire Calais Port 2015, Semios a été mandaté par Bouygues Bâtiment Grand Ouest pour réaliser les deux enseignes lumineuses monumentales qui habillent les façades est et ouest du bâtiment d’entrée du port. Making of.

 

Elles ne mesurent pas moins de 4 mètres de haut. Les deux enseignes lumineuses qui ornent désormais les façades est et ouest du nouveau bâtiment d’entrée du port de Calais sont hors norme. Elles ont été réalisées par Semios, dans le cadre du vaste projet d’extension portuaire « Calais Port 2015 », le plus important en Europe.

Le donneur d’ordre, Bouygues Bâtiment Grand Ouest, a remporté le marché de construction de deux bâtiments afin de doter le site des infrastructures nécessaires à l’accueil du trafic : le bâtiment de service transmanche, premier bâtiment à accueillir les passagers à la sortie du ferry, et le bâtiment d’entrée du port qui constitue la vitrine du futur port.

Pour ses enseignes, Bouygues souhaitait une conception spécifique, double-face, afin que l’on puisse lire CALAIS de l’extérieur comme de l’intérieur du bâtiment. La pose devait, quant à elle, s’effectuer sur une façade vitrée avec casquettes.

 

 

 

 

 

« Nous avons eu six semaines pour concevoir, fabriquer et installer les deux enseignes lumineuses »

 

 

D’un point de vue technique comme logistique, la réalisation de ces enseignes a représenté un vrai défi, que Semios a relevé en un temps record. « Nous avons eu six semaines pour concevoir, fabriquer et installer les deux enseignes lumineuses » indique l’enseigniste.

Les chiffres qu’il communique donnent une idée de l’envergure du projet : 5000 Leds, 400 heures de métallerie et plus de 300 mètres de parclose ont été nécessaires pour fabriquer les lettres qui forment le mot CALAIS. Parce qu’elles sont installées en bord de mer, les enseignes ont bénéficié par ailleurs d’un traitement spécifique pour garantir dans le temps, peintures et composants électriques, contre la corrosion du sel.

Côté logistique, le chantier a aussi exigé du sur-mesure avec l’affrètement d’un camion avec semi, rehaussé à 3 mètres de hauteur, et la fabrication de chaises de transport pour assurer le maintien des lettres, la conception du bâtiment ne permettant pas de poser à la grue.

 

 

 

POUR LA CONCEPTION DES LETTRES : chants et fonds en alu brut mécano-soudé, laqué blanc ; faces en PMMA blanc diffusant, maintenues par double parclose externe et interne ; structure centrale en alu brut pour un positionnement des lettrages dos à dos

 

UNE POSE COMPLEXE avec des conditions hivernales difficiles : la fabrication d’une chaise de pose en alu pour monter les lettres avec chariot télescopique de 17 mètres a été nécessaire, ainsi que l’utilisation de deux nacelles automotrices de 16 m de part et d’autre de la lettre afin de pouvoir la fixer sur les couteaux de la façade

 

 

Avec plus de 5000 projets par an, SEMIOS (20 millions d’euros de chiffre d’affaires, 130 salariés) fait aujourd’hui partie des enseignistes leaders en France. Il dispose à ce jour d’une usine de 7000 m2 et de 3 ateliers en France.

 

Journaliste, Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité des secteurs des industries graphiques et créatives. Responsable veille & contenu chez 656 Editions, elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives. Ses sujets de prédilection : le design durable, l'éco-conception, la personnalisation ainsi que les dernières évolutions de l'industrie.