Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

Copy-Top cible le marché de l’ultra-personnalisation

Le réseau Copy-Top vient d’équiper son atelier de production d’Aubervilliers d’une table à plat Impala 3 du constructeur swissQprint, ainsi que d’une table de découpe Zünd. Objectif : étoffer son offre sur le marché de l’ultra-personnalisation, en particulier dans les secteurs de la signalétique, de la décoration intérieure et du packaging.   

Spécialiste des prestations de services en communication imprimée pour le secteur du B2B, Copy-Top dispose de 41 agences physiquesréparties sur tout le territoire, ainsi que d’un site e-commerce. Aux côtés de ses agences, qui impriment sur place 65 % de leur chiffre d’affaires, Copy-Top possède un atelier de production de 2000 m2 à Aubervilliers (93). Un centre – destiné aux travaux en volume et aux commandes spéciales nécessitant des machines et des opérateurs dédiés – où Copy-Top fait tourner près de 200 machines (systèmes numériques couleur, noir et blanc, grand format, traceurs) couvrant tous les besoins d’impression. 

 

ÉLARGISSEMENT DE L’OFFRE ET INTERNALISATION DE LA PRODUCTION 

C’est dans cet atelier que le réseau a décidé d’investir, en renforçant encore son parc machines. Durant l’été, Copy-Top a fait l’acquisition de deux nouveaux outils de production : une table d’impression à plat du constructeur swissQprint et une table de découpe Zünd. Objectifs : améliorer la productivité et la rentabilité du segment grand format et élargir encore son offre de produits. Jusqu’alors, Copy-Top réalisait ses impressions sur supports rigides à l’aide de traceurs, soit une impression sur papier, ensuite contre-collée et plastifiée. Des étapes nécessitant des interventions manuelles chronophages et limitantes en termes de supports. « À partir de vingt panneaux, nous n’étions plus productifsLa production des grandes séries devait donc être externalisée avec les inconvénients qui en découlent : perte de la maîtrise de la qualité, des délais et des prix », explique Marie Cornière, directrice générale, dont le choix s’est porté vers le modèle Impala 3 de swissQprint. 

Dotée d’une technologie à jet d’encre UV, l’Impala 3 offre une impression directe sur une large palette de supports, rigides comme souples. « Elle nous permet de multiplier par vingt l’éventail de nos supports imprimables, estime la dirigeante. Or, plus notre offre de supports s’élargit, plus nous pourrons répondre aux demandes de personnalisation de nos clients, tendance actuelle incontournable ». L’internalisation de cette production doit aussi permettre à Copy-Top de gagner en valeur ajoutée. « Nous allons pouvoir baisser nos prix avec une forte dégressivité sur les grandes séries», confirme Marie Cornière. 

© Copy-Top 

 

PETITES SÉRIES ET ULTRA-PERSONNALISATION 

Mais avec ces nouveaux investissements, Copy-Top entend surtout développer son offre vers les petites séries ultra-personnalisées, notamment sur les marchés de la signalétique, de la décoration intérieure et du packaging. « Le secteur de l’emballage nous intéresse, car il est encore très focalisé sur les grandes séries. Rares sont les fabricants équipés de machines pouvant répondre au marché de niche de la personnalisation, voire de l’ultra-personnalisation. L’évolution du marché continuera à aller vers la personnalisation du packaging en petite série », analyse la directrice générale du groupe. Une tendance portée par l’évolution technologique des imprimantes numériques, qui permettent de produire de courtes séries rentables. « Cette évolution est bénéfique pour les imprimeurs, car elle entraîne un marché de renouvellement. Par exemple, auparavant, les bureaux ou les hôtels changeaient de décors tous les trois ou quatre ans. Aujourd’hui, pour un coût de revient similaire, les locaux sont remis à neuf et personnalisés tous les six mois ».  

© Copy-Top 

 

PRODUCTION HAUT DE GAMME 

L’Impala 3 de Copy-Top est équipée de l’option roll pour l’impression sur rouleaux et montée en six couleurs, plus le blanc. Deux autres canaux restent ainsi disponibles pour l’ajout, dans un second temps, du vernis, d’une couleur spot ou d’une couleur primaire. « Nous compléterons ces deux canaux plus tard, en fonction des demandes des clients de nos agences. Peut-être le primaire d’accroche pour l’impression sur verre ou le très prisé Noir light des photographes »précise Marie Cornière. Aux côtés de la swissQprint, l’atelier d’Aubervilliers accueille également une table de découpe du fabricant (suisse aussi) Zünd, permettant à Copy-Top d’abandonner enfin la découpe manuelle. « La Zünd, c’est le pendant de la swissQprint en matière de possibilités, de qualité et de vitesse de production. Les outils idéaux pour capter les marchés que nous visons», conclut la dirigeante. Fondé en 1976, Copy-Top réalise aujourd’hui 25 millions d’euros de chiffre d’affaires et compte 230 salariés. 

Journaliste spécialisé dans le domaine des industries graphiques, Florent Zucca est rédacteur en chef du magazine IC LE MAG / Industries Créatives, où il analyse les opérations de personnalisation menées par les marques en matière de retail, de packaging, de décoration et de communication. Diplômé de l’ISCPA Lyon (Institut Supérieur de la Communication, de la Presse et de l’Audiovisuel), il a auparavant travaillé, pendant près de dix ans, dans la presse économique.