Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

Atelier Bulk : l’impression haute couture

Spécialiste de l’embellissement de l’objet imprimé, l’ATELIER BULK vient de réaliser, en partenariat avec le distributeur ANTALIS, un magnifique nuancier éco-conçu pour promouvoir le lancement du nouveau papier de création recyclé à base de fibres naturelles Refit, du fabricant italien FAVINI.

 

 

 

Antalis, distributeur exclusif de la nouvelle gamme de papier premium Refit du fabricant italien Favini, a confié à l’Atelier Bulk la confection d’un nuancier dédié, pour accompagner le lancement de cette innovation.Ce papierde création recyclé à base de fibres naturelles, en version coton et laine, est issu des déchets de l’industrie textile. Composé à 15 % de fibres de laine ou de coton, 40 % de fibres de cellulose recyclée et 45 % de fibres de cellulose fraîche, il offre un bel aspect texturé grâce à ses micro-résidus en surface.

 

PRESSES TYPO, ENCRE DE SEICHE ET COUTURE SINGER

 

Pour la réalisation de ce carnet en édition limitée, l’atelier bordelais avait carte blanche. « L’idée était de présenter l’intégralité de cette gamme durable à travers un bel objet qui soit tout aussi durable. Mais pour ce faire, nous devions adapter la production à nos contraintes techniques, afin de fabriquer un objet qui ait du sens. Il a ainsi fallu repenser tous les médiums de production, pour être en totale adéquation avec la matière », explique Yann Cloutier, fondateur et Pdg de l’Atelier Bulk. Le carnet se présente ainsi avec une couverture en gaufrage simple, avec trois niveaux de papier et des systèmes de découpe. Respectant le propos du produit, Yann Cloutier a donc « développé une identité autour de la matière et de la technicité, par la mise en exergue de ses différentes possibilités d’impression et d’embellissement ».

 

 

Le choix du gaufrage, en gravure mécanique, a été motivé parle souhait de ne pas générer de chimie. L’impression noire dans les pages intérieures du carnet a été réalisée sur de vieilles presses typo, avec des outils en laiton. L’encre, quant à elle, est composée à base de liant naturel et d’encre de seiche. Enfin, pour assembler le tout, Bulk a réalisé unecouture Singer en fil 100 % coton, pour éviter les agrafes métal.Conception, réalisation, production et découpe : tout a été fabriqué en interne. Ce nuancier entièrement éco-conçu, outil de présentation et de prospection pour promouvoir la nouvelle référence d’Antalis, est aussi une vitrine du savoir-faire de l’Atelier Bulk.

 

LA PHILOSOPHIE BULK AU SERVICE DE L’EXCELLENCE

 

Yann Cloutier a débuté dans le monde de l’imprimerie à 17 ans, comme apprenti. Après un passage en start-up, il enseigne aux Beaux-Arts de Bordeaux, avant de créer le bureau de fabrication 42 Lignes. Persuadé que les meilleures idées du monde ne peuvent voir le jour sans le savoir-faire d’artisans qualifiés, Yann Cloutier co-fonde l’Atelier Bulk en 2015. À 40 ans, c’est à Bordeaux qu’il défie la loi de l’obsolescence en réadaptant des techniques anciennes au profit d’un embellissement et d’une impression contemporaine. L’entrepreneur souhaitait en effet réinventer un artisanat industrialisé, en minimisant son impact écologique. Aujourd’hui, l’Atelier Bulk est équipé, entre autres, de presses Heidelberg reconditionnées. « Ma plus vieille presse date de 1948 et la plus récente de 1972 », précise Yann Cloutier. Des machines, sauvées par Bulk, qui sont reparties pour un nouveau cycle de 50 ans. Travaillant des matières nobles, Yann Cloutier et ses équipes produisent peu, mais bien, en générant peu de gâche.

 

UN SAVOIR-FAIRE MAÎTRISÉ, DANS UNE TEMPORALITÉ EXIGEANTE

 

Cartons d’invitation, look books, dossiers de presse ou encore packagings pour Chanel, Chaumet, Weston, Ruinart, Zadig & Voltaire… les marques les plus prestigieuses font confiance à Bulk. « Au premier mois de notre activité, nous avons enregistré 247 euros de chiffre d’affaires, s’amuse Yann Cloutier.Aujourd’hui nous atteignons 137 000 euros par mois ». Une réussite qui s’explique par le mariage de techniques traditionnelles avec la réactivité d’une imprimerie moderne. « Nous avons su conserver l’essence de l’artisanat dans l’imprimerie, ce que les clients, séduits par la tendance du fait main et du made in France, recherchent chez nous, analyse le dirigeant. Grâce à nos process de production modernes, nous sommes aujourd’hui en mesure de sortir un ouvrage en 24 ou 48h, ce qu’un imprimeur “à l’ancienne” ne pourrait pas réaliser ».

 

 

Ainsi, ce qui sort de l’atelier le soir à 17h peut être livré le lendemain, partout en Europe, pour 10h. Bulk peut donc honorer entre 250 et 450 commandes par mois, pour un panier variant de 250 euros à 15 000 euros. Un savoir-faire maîtrisé, dans une temporalité exigeante. Garant de cette histoire, l’Atelier Bulk valorise et forme ainsi aux savoir-faire traditionnels et aux métiers anciens ou oubliés des apprentis issus d’écoles de graphisme ou de design (couture, travail sur table, marqueterie, presse typo traditionnelle, façonnage, R&D, prototypage, dorure à chaud…). « Éco-conception, respect de l’environnement et bien-être au travail : j’ai créé l’entreprise que je souhaitais trouver en tant que salarié », conclut Yann Cloutier.

 

 

Sources des visuels : Atelier Bulk

Journaliste diplômée de l’Institut de la Communication et des Médias (Grenoble) et de l’Université Jean Moulin (Lyon), Emmanuelle Hebert a exercé dans les secteurs de la presse et de la communication. Elle travaille depuis 2017, comme indépendante, en conseil éditorial et collabore depuis deux ans avec IC Le Mag.