Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

    Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

    Follow Point

    Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

    Une fresque hommage à Joséphine Baker sur la place du Panthéon

    La rue se prête aux visuels XXL. Qu’il s’agisse de masquer une rénovation en cours ou d’évènementialiser l’ouverture d’un lieu de vente, les marques et les institutions occupent régulièrement les façades des immeubles pour attirer l’oeil des passants. Mais le sol s’y prête également. Un an après JR et son anamorphose monumentale pour la Tour Eiffel, un autre lieu emblématique de la capitale a été investi par le street art. Le parvis du Panthéon s’est ainsi paré d’un immense portrait stylisé de Joséphine Baker, pour marquer l’entrée récente de l’icône des Années folles dans ce lieu de mémoire.

    Artiste protéiforme, résistante au service de la France libre, militante universaliste : Joséphine Baker a connu mille vies. Le 30 novembre dernier, soit très exactement 84 ans après son obtention de la nationalité française, cette femme d’exception connaissait une ultime consécration en faisant son entrée au Panthéon, dans le Ve arrondissement de Paris.

    Quelques mois plus tard, le 3 juin 2022, une date qui aurait marqué les 116 ans de Joséphine Baker, un portrait monumental de la franco-américaine réalisé parl’artiste Gwendoline Finaz de Villaine s’est dressé sur l’esplanade du Panthéon. Figurant une sorte de scène à ciel ouvert, la toile de1000 m2 a été imprimée et installée par les spécialistes de l’Atelier Athem.

    L’oeuvre s’inscrira dans le temps. Conçue comme un puzzle géant, elle s’est déjà offert une seconde vie grâce à la découpe de pièces d’un mètre carré dans la toile, réalisée le soir du 3 juin. Numérotées et signées par Gwendoline Finaz de Villaine, elles ont ensuite été offertes à 200 habitants du quartier. Le reste de la création sera vendu aux enchères, au bénéfice de l’épicerie solidaire des étudiants du Ve.

    Crédit photos : © Agence Sauvage / Gwendoline Finaz de Villaine

    Détenteur d’un MBA en Management stratégique (Université Laval, Canada) et d’une Maîtrise de gestion (Paris IX Dauphine), Bertrand Genevi possède dix ans d’expérience marketing dans les médias (L’Express, 20 Minutes) et en agence de communication (Hopscotch).