Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
UNE_mediatheque_colombes_soigner-ses-espaces

Soigner ses espaces pour mieux soigner les hommes

Et si les impératifs de respect de distanciation sociale qui incombent désormais à tout un chacun devenaient une nouvelle contrainte créative pour les spécialistes de l’agencement ? Dans les ateliers et les bureaux d’étude, la gestion de crise cède progressivement la place à la reprise de l’activité. Objectif design !

 

 

 

Les réflexes reviennent vite et c’est tant mieux. Dans les ateliers et les bureaux d’études, le KO debout des débuts dû à l’arrivée soudaine du Covid-19 cède progressivement la place à une reprise d’activité qui dépasse de plus en plus la gestion de crise.

Ne pas oublier en chemin le design et l’esthétisme, voilà l’idée.

Dans un article publié dans Le Monde fin avril, le designer Patrick Jouin confirme. « Il faut recréer une architecture intérieure avec des barrières physiques, en évitant le tue-l’amour ». Soigner ses espaces pour mieux soigner les hommes ? La question n’est pas nouvelle. Avant l’épidémie, on savait déjà que le soin apporté à la qualité des espaces intérieurs favorisait à la fois l’efficacité des équipes et la fidélité des clients, et donc, la performance des entreprises. Avec l’épidémie du Covid-19, la tendance a juste pris un virage plus sanitaire, avec de nouveaux impératifs de distanciation sociale.

Si l’on assiste aujourd’hui au grand retour de l’hygiaphone, avec des commandes qui ont bondi de 40 % depuis le 16 mars, force est de constater que le design reprend progressivement la main, et que les esprits confinés ne se sont pas arrêtés de réfléchir pour autant.

Les graphistes ont été les premiers à réagir avec des propositions de logos, d’affiches et de messages publicitaires adaptés au contexte. Des milliers d’images créatives répondant à la recherche « distanciation sociale » sont apparues sur le site de Getty Images. Des marques comme Corona, MasterCard, Nike, LinkedIn, etc. ont adopté des logos de circonstance dans une démarche de sensibilisation. Audi et Volkswagen ont adapté leur discours publicitaire. Le New York Times a opté pour une maquette on ne peut plus parlante.

 

Nouveaux logos Covid-19

 

 

 

DE LA GESTION DE CRISE À LA REPRISE D’ACTIVITÉ

 

Du côté du marché, la réplique s’organise aussi. Après avoir répondu aux urgences sanitaires en détournant leur production pour produire des masques et des protections en plexi, les fournisseurs mettent progressivement en place des modèles de développement plus durables, qui correspondent davantage à leur métier.

Ultima Displays, le spécialiste européen du display et de la communication grand format, a réagi en deux temps. « D’abord dans une logique de gestion de crise avec un premier catalogue de produits qui répondait à l’urgence immédiate, et maintenant dans une optique de reprise plus forte de notre activité avec une offre plus large et plus travaillée où la personnalisation retrouve toute sa place », précise Marie Amouroux, sa directrice Produit.

 

Le système Modulate mis au point par Ultima Displays est composé d’un ensemble de cadres fabriqués à partir de tubes en aluminium et habillés d’une housse en textile imprimé. Ces cadres peuvent se connecter entre eux facilement à l’aide de puissants aimants placés à l’intérieur de chaque structure. La gamme Modulate est disponible en 11 cadres de formats différents.

 

 

Spécialiste du display et du stand d’exposition, Duo Display annonce de son côté vouloir mettre son expertise en matière de construction de cloisons et d’impression textile au service de ses revendeurs, dans l’optique de développer une nouvelle offre à destination du marché de la décoration d’intérieure. « L’idée était dans les cartons depuis plusieurs mois. Le contexte nous oblige aujourd’hui à accélérer son développement », confie Nicolas Crestin, directeur marketing de Duo Display. « Nous disposons aujourd’hui de toute l’expertise nécessaire pour répondre aux demandes du marché dans ce domaine, avec non seulement des solutions de distanciations personnalisables, mais aussi des caissons lumineux et des supports acoustiques », poursuit le responsable qui vise dans un premier temps le marché des espaces de travail.

 

 

 

 

En organisant deux fois par semaine des webinars « Vivons heureux, vivons séparés ? » pour présenter ses différentes cloisons de séparation, la société Procédés Chénel a également anticipé la reprise. Trente minutes en direct avec Sophie Chénel, sa directrice générale, pour préparer le monde d’après. Au programme : des solutions qui allient le beau et l’utile, à l’instar du « Pipe & Drop », un système de paravent personnalisable.

 

 

 

TROUVER DES SOLUTIONS POUR SES CLIENTS

 

« Notre avenir réside dans notre capacité à nous adapter et surtout à trouver des solutions pour nos clients », confirme de son côté Bruno Keppi, le dirigeant de Graphik 224, entreprise spécialisée dans la décoration de magasins et de vitrines, la théâtralisation ainsi que la communication visuelle et l’impression numérique sur tout type de supports et de formats.

Parce que se protéger et protéger les autres est indispensable dans le contexte actuel, l’entreprise de Maxéville (Meurthe-et-Moselle) a conçu une gamme de PLV 100% personnalisables pour mettre en place des mesures barrières dans les établissements recevant du public (magasins, centres de soins, musées et administrations). Pour un EPHAD de sa région, Graphik a également conçu, en quelques jours seulement, une structure en carton alvéolaire équipée d’une vitre en plexiglas pour permettre aux résidents de pouvoir voir leur famille en toute sécurité, et ce dans un décor chaleureux, avec des illustrations qui rappellent la ville de Nancy.  Une solution de distanciation sur-mesure qui concilie efficacité et esthétisme.

 

 

 

 

 

Photo de Une : © Médiathèque de la ville de Colombes (France), Alain Domingo Architecte, Rideaux acoustiques Lily Latifi.

Journaliste, Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité des secteurs des industries graphiques et créatives. Responsable veille & contenu chez 656 Editions, elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives. Ses sujets de prédilection : le design durable, l'éco-conception, la personnalisation ainsi que les dernières évolutions de l'industrie.