Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
Burger King Burn That Ad

Réalité augmentée : Burger King met ses concurrents sur le grill

La guerre que Burger King livre à ses concurrents par publicités interposées vient de connaître un nouvel épisode, en réalité augmentée. Au Brésil, le géant du Whopper a tout simplement décidé de mettre le feu aux affiches publicitaires du camp d’en face.

 

Imaginée par l’agence David Sao Paulo, « Burn that Ad » est la nouvelle campagne de publicité de Burger King au Brésil. Comme son nom l’indique, elle nous invite à brûler des publicités, celles des concurrents de l’enseigne bien évidemment. Pas question pour autant de devenir pyromane, c’est smartphone en main que tout se passe via un programme de réalité augmentée disponible sur une version inédite et événementielle de l’application de la marque.

 

Un objectif de 500 000 whoppers distribués

 

Pour celui qui se revendique comme étant le roi de « la viande grillée à la flamme », il faut avouer que l’idée est bonne, d’autant qu’elle ne s’arrête pas là. Une surprise attend en effet les personnes qui ont joué le jeu et qui, en échange de publicités « brûlées », gagnent un whopper bien grillé à déguster. « Un seul par consommateur » précise la marque qui prévoit quand même d’en distribuer près de 500 000 pendant l’opération.

Si cette campagne crée déjà le buzz, elle a avant tout été conçue pour faire la promotion du nouveau service de précommande BK Express de Burger King, disponible seulement au Brésil. Gageons qu’elle aura mis l’eau à la bouche de nombreux consommateurs.

 

Journaliste et content manager spécialisée dans le domaine des industries graphiques et créatives. Diplomée du CFPJ Paris (Centre de formation des journalistes), Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité de ces secteurs. Elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives, où elle décrypte les campagnes de personnalisation orchestrées par les plus grandes marques. Elle travaille notamment sur le phénomène du fast retail et de la personnalisation de l’expérience client.