Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
Lacoste-lynx-Une

Lacoste : le croco porté disparu…pour la bonne cause

 

#Savethespecies, saison 2 pour Lacoste. Le 22 mai dernier, date de la Journée Internationale de la Biodiversité, la marque s’est de nouveau engagée aux côtés de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) pour défendre les espèces en voies de disparition. 

 

Ils étaient 1775 l’année dernière. Ils sont 3520 cette année : 3520 spécimens vivants que la marque Lacoste, dans le cadre de son partenariat de trois ans conclu avec l’UICN, a décidé d’aider en récoltant des fonds. Comment ? En faisant ce qu’elle sait faire le mieux : vendre des polos. Mais attention, pas n’importe quel polo. Comme l’année dernière, cette collaboration s’est traduite par la création de dix polos en édition limitée, où l’iconique crocodile a de nouveau cédé sa place à dix espèces animales en voie de disparition. À Paris, dans la boutique des Champs Élysées, on défendait le lynx d’Espagne (589 spécimens restants). À New York, c’était la baleine de Biscaye (444 spécimens restants). À Berlin, l’antilope blanche (90 spécimens restants), etc.

 

Exit le croco

 

Le 22 mai dernier, pour la Journée Internationale de la Biodiversité, le croco avait aussi déserté les rayons. Même sur l’enseigne des magasins, il avait été remplacé.

 

lacostesaveourspecies-1140x480 ©BETC

 

L’opération a remporté un franc succès. La totalité des polos a été vendue en un temps records et l’intégralité des bénéfices issus de l’opération dans les neufs magasins et sur le site Lacoste.com  reversée à l’UICN.

Partenaire de l’opération, l’atelier de scénographie Athem a réalisé pour l’occasion un vidéo-mapping inédit qui a été projeté, de nuit, sur la façade de la boutique Lacoste des Champs-Elysées.  Les passants étaient invités à découvrir le félin. Les séquences se sont enchainées au rythme de la démarche de l’animal, souple et assurée. Les couleurs chatoyantes du film rendaient hommage à la magnifique robe tachetée de l’animal. La scénographie lumineuse jouait aussi sur l’univers du lynx d’Espagne, entre forêts et herbes hautes. 

Journaliste et content manager spécialisée dans le domaine des industries graphiques et créatives. Diplomée du CFPJ Paris (Centre de formation des journalistes), Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité de ces secteurs. Elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives, où elle décrypte les campagnes de personnalisation orchestrées par les plus grandes marques. Elle travaille notamment sur le phénomène du fast retail et de la personnalisation de l’expérience client.