Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
Vote-the-asshole-©PATAGONIA

Patagonia et Burger King partent en campagne

Patagonia s’invite dans la campagne américaine en personnalisant ses étiquettes avec un message on ne peut plus clair à l’égard des climatosceptiques de tous bords. Burger King, de son côté, affiche la recette de son Whopper sans additif sur ses emballages kraft. Pack power !

 

 

L’étiquette militante fait son chemin. Petite en surface, son impact semble être aujourd’hui inversement proportionnel à sa taille, à l’image de deux campagnes qui viennent de faire la Une de l’actualité : celle de Patagonia avec son opération « Vote the assholes out » et celle de Burger King qui a revu ses recettes pour améliorer notre santé.

 

 

LA DÉFENSE DE L’ENVIRONNEMENT POUR PATAGONIA

 

Connue et reconnue pour son engagements en faveur de la défense et de la préservation de l’environnement, Patagonia l’est aussi pour sa force de frappe quand il s’agit de communiquer.  La marque de vêtements et de produits de plein air californienne vient ainsi d’adresser un message on ne peut plus direct aux électeurs américains, les appelant, à «voter pour virer les con****», (Vote the assholes out, en anglais), comprendre tous les dirigeants politiques qui nient l’existence du changement climatique. Ce qui est intéressant, c’est le support choisi par la marque pour communiquer, à savoir les étiquettes de ses shorts. De quoi créer un sacré buzz (le choix des mots est évidemment clé ici) mais aussi un véritable engagement de la part des consommateurs en leur offrant une vraie tenue de militant.

Le fondateur de Patagonia, Yvon Chouinard, répète ce message «depuis des années», a déclaré à l’AFP une porte-parole de l’entreprise, Tessa Byars. Rappelons qu’en 2017, Patagonia avait ainsi modifié son site internet pour y faire figurer en lettres géantes «Le président vole vos terres», pour dénoncer publiquement une réduction de certains espaces nationaux protégés. La firme avait même fini par se joindre à une action en justice intentée par des ONG et des tribus amérindiennes contre cette décision.

 

 

LA TRANSPARENCE ALIMENTAIRE POUR BURGER KING

 

Autre étiquette, autre type d’engagement, celui de Burger King en faveur d’une nouvelle recette sans additif de son Whopper.  Comme Patagonia, mais dans un autre genre, Burger King n’a plus rien à prouver en termes de communication. Ses campagnes d’affichage font régulièrement le buzz sur le réseau. Pour parler de transparence alimentaire, la marque opte néanmoins pour un nouveau terrain de jeu, celui de l’emballage. De nouveaux emballages en papier kraft sur lesquels on découvre la liste des ingrédients du Whopper ont ainsi été créés et sont d’ores et déjà diffusés dans tous les restaurants américains de l’enseigne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Journaliste, Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité des secteurs des industries graphiques et créatives. Responsable veille & contenu chez 656 Editions, elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives. Ses sujets de prédilection : le design durable, l'éco-conception, la personnalisation ainsi que les dernières évolutions de l'industrie.