Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

Paris Aéroport : une fresque monumentale de l’artiste Ray Oranges pour accueillir les passagers d’Orly

Depuis 2013, le groupe ADP, via sa marque Paris Aéroport, a initié un vaste plan de transformation du deuxième aéroport français. Un « nouvel envol » qu’il a choisi d’incarner aujourd’hui en habillant la façade de son terminal historique d’une oeuvre unique signée Ray Oranges.

 

Direction Orly Sud où nous attend une œuvre d’art contemporain unique en son genre, installée sur la façade du terminal sud de l’aéroport. Sa surface : 3200 m2. Son auteur : Ray Oranges. Associée au message « Paris-Orly Change », cette fresque a été commandée par le groupe ADP et sa marque Paris-Aéroport pour mettre à l’honneur les transformations en cours dans ses terminaux.

Depuis 2013 en effet, le groupe ADP a initié un vaste plan de transformation du deuxième aéroport français à travers plusieurs grandes réalisations. Un « nouvel envol » qu’il a décidé d’accompagner d’opérations de communication fortes pour embarquer les voyageurs dans cette aventure, via des mises en scène inédites et des opérations événementielles surprenantes susceptibles de pallier les désagréments liés aux travaux.

Cet été par exemple, l’opération Paris Fashion Chantier imaginée par l’agence Babel réinventait complètement la communication liée aux travaux dans ses terminaux.

 

 

Aujourd’hui, c’est en invitant un artiste contemporain à s’exprimer sur la façade de son terminal que la marque Paris Aéroport poursuit cette démarche.  L’idée cette fois-ci : montrer sa volonté de toujours mieux accueillir les passagers en leur proposant une vision projective et onirique du futur Paris-Orly.

 

Une vision du futur Paris-Orly

 

Directrice de création design chez Babel, Delphine Bommelaer explique : « Pour cette façade magistrale, nous avons choisi Ray Oranges pour son esthétique futuriste et contemporaine. L’image qu’il a composée met parfaitement en scène les transformations d’Orly et ré-interprète le rayonnement identitaire de la marque Paris Aéroport qui structure toute la composition« .

Conçue à base de lignes de fuites et de plans enchevêtrés, l’œuvre de Ray Oranges laisse apparaître un avion, la tour Eiffel et quelques personnages, dans des tons de bleu, de jaune, de rouge et d’orange.

Cette surface d’expression immense, 3200 mètres carrés, a été un vrai challenge pour l’artiste : « Ma vision créative vient de l’endroit où j’ai grandi, la Calabre. Le paysage calabrais est comme une toile abstraite, où de vastes espaces vides sont inondés par la forte lumière du soleil, se traduisant par des ombres dramatiques – d’où mon amour pour la géométrie. Lorsque je me suis rendu compte de l’ampleur de l’œuvre sur laquelle j’allais travailler, j’ai ressenti un sentiment de vertige. Je crée mes œuvres numériquement, et travaille en général sur des toiles de format A4, mais cette fois-ci la toile a une largeur de 130 mètres. Parfois, le vertige peut vous pousser à surmonter tous les obstacles, à passer au niveau supérieur, et c’est précisément ce qui s’est passé » précise Ray Oranges.

 

3200 mètres carrés imprimés

 

Du côté du making of, un mois a été nécessaire pour mettre en place la fresque, avec 15 jours de dépose et 15 jours de pose.  L’œuvre a été imprimée sur de l’adhésif microperforé par la société Sorra, l’œuvre seule mesurant 130 mètres de long sur 116 mètres de large.

Depuis 2014, la façade du Terminal sud a revêtu plusieurs habillages monumentaux. En 2014, l’opération « I’m the guest » affichait une mosaïque de 7 000 visages de passagers, salariés, partenaires et riverains de l’aéroport complétée d’un immense « Bienvenue ». En 2016, une nouvelle opération, « Welcome Stories », a permis de recueillir les témoignages, souvenirs et belles histoires des passagers, salariés et partenaires de l’aéroport. Une manne de témoignages que l’artiste Jean-Charles de Castelbajac a ensuite réinterprétée pour créer une fresque monumentale. Aujourd’hui, c’est Ray Oranges qui prend le relais, pour une période de trois ans.

Journaliste et content manager spécialisée dans le domaine des industries graphiques et créatives. Diplomée du CFPJ Paris (Centre de formation des journaliste), Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité de ces secteurs. Elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives, où elle décrypte les campagnes de personnalisation orchestrées par les plus grandes marques. Elle travaille notamment sur le phénomène du fast retail et de la personnalisation de l’expérience client.