Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
Mcdonald’s : du big mac au big data

McDonald’s : du Big Mac au big data

À l’instar d’Audi et de sa dernière campagne d’affichage, McDonald’s utilise les datas pour personnaliser ses messages publicitaires.

 

Ça se passe en Angleterre. Sur les grands axes de circulation. Pour sa nouvelle campagne d’affichage destinée à promouvoir ses meilleurs burgers, le géant américain du fast-food a décidé d’innover en adaptant ses messages publicitaires au flux de circulation. Autrement dit, quand tout va bien et que le trafic est fluide, l’automobiliste qui passe devant le panneau voit de beaux visuels de burgers appétissants et de frites juteuses. En revanche, quand le trafic s’intensifie, changement de décor… et de slogan. « Stuck in a jam ? There’s a light at the end of the tunnel » (« Coincé dans un embouteillage ? La lumière est au bout du tunnel ») est le message qui s’affiche alors, avec en guise d’illustration, le fameux « M » de l’enseigne scintillant en pleine lumière. Pour les automobilistes, le message est clair… Ils n’ont plus qu’à « suivre la bonne étoile ».

Conçue par l’agence Leo Burnett, cette campagne a été déclinée sur une multitude d’écrans de différentes tailles, répartis dans dix grandes villes. Elle a été rendue possible grâce à l’utilisation de la plateforme OpenLoop qui a permis d’analyser en temps réel les infos trafic, grâce à une API Google Traffic, et de proposer ainsi des messages géolocalisés personnalisés.

Journaliste et content manager spécialisée dans le domaine des industries graphiques et créatives, Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité de ces secteurs. Elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives, où elle décrypte les campagnes de personnalisation orchestrées par les plus grandes marques. Elle travaille notamment sur le phénomène du fast retail et de la personnalisation de l’expérience client.