Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
La Maison Demeure est spécialisée dans l'impression numérique sur cuir.

La Maison Demeure : l’impression dans la peau

Fondée en 2013 comme une société de création de vêtements avec impression de dessin sur matières naturelles, La Maison Demeure s’est spécialisée dans l’impression numérique sur cuir depuis un peu plus de quatre ans. L’entreprise de Roubaix, qui s’est associée à la tannerie Rial 1957, possède son propre studio de création, mais surtout des capacités de production en interne, après avoir investi dans du matériel d’impression numérique. Les équipes de Charlotte Cazal, la fondatrice, ont alors développé un savoir-faire unique en France, que La Maison Demeure met au service des plus grandes marques du luxe.

 

Impossible de les citer, clauses de confidentialité obligent. Mais les plus grandes maisons du luxe sont là – à travers leur production – dans les ateliers roubaisiens de La Maison Demeure. De magnifiques pièces de cuir imprimées reposent, pendant que d’autres sont en train de se parer de leurs plus beaux atours sur la machine d’impression numérique de l’entreprise, sous l’œil attentif du chef d’atelier, aux petits soins avec sa table à plat et qui veille sur sa production comme sur un trésor. Demain, ces pièces de cuir imprimées deviendront des articles de maroquinerie, des vêtements, des chaussures, des bracelets ou des accessoires de mode.

 © Florent Zucca

UN TRAVAIL DE R&D

Fondée en 2013 comme une société de création de vêtements avec impression de dessin sur matières naturelles (sous la marque Demeure), la manufacture roubaisienne s’est tournée vers l’impression numérique sur cuir il y a un peu plus de quatre ans. Elle s’en est même fait une spécialité après avoir présenté ses premiers essais sur cette matière en 2016, au salon Première Vision, événement mondial des professionnels de la filière mode, où le succès fut immédiat. Pourtant, développer une activité d’impression directe sur cuir en France n’allait pas de soi. « Il y a eu des essais, pendant près de dix ans, notamment chez les tanneurs, mais avec un taux d’échec très important. Les designers textile étaient pour, mais les marques et les fabricants freinaient, notamment parce qu’à l’impression, le cuir perdait sa “main”. Le cahier des charges n’était pas rempli », explique Charlotte Cazal, fondatrice et dirigeante de La Maison Demeure.

 © Cécile Jarry

PRODUCTION MADE IN FRANCE

Ainsi, si certains acteurs se sont tournés vers le développement, la production partait systématiquement à l’étranger, principalement en Italie, pays leader dans le travail du cuir (1200 entreprises spécialisées, 65 % du chiffre d’affaires du secteur). Rien qui n’a suffi à décourager Charlotte Cazal. La dirigeante s’est lancée dans la production made in France, en acquérant une machine d’impression numérique, qu’elle a adossé à son studio créatif. « Notre table à plat a été co-construite avec le fabricant. Nous l’avons personnalisée pour pouvoir la pousser au-delà de ses capacités », précise Charlotte Cazal. Pendant près d’un an et demi, La Maison Demeure fait de la R&D pour ses clients, en s’entourant d’un véritable écosystème (couleur, matière, finition…) et en formant ses équipes en interne.

 © Cécile Jarry

PARTENAIRE DES TANNEURS

Aujourd’hui à la tête d’un formidable savoir-faire, unique en France, l’entreprise offre des impressions de très grandes qualités, sur des volumes variables, sur différents formats, en motifs placés et en all-over, et sur tous types de cuirs (veau, vache, agneau, caïman…). « Le flux de production est très important pour les clients. Au lieu de multiplier les interlocuteurs, ils nous confient un dossier que nous gérons de A à Z, jusqu’au produit fini, en garantissant la tenue de l’impression », explique la dirigeante. Pour offrir cette garantie, Charlotte Cazal s’est associée à la tannerie Rial 1957 (basée à Briatexte, dans le Tarn), dernière tannerie française spécialisée dans le travail de l’agneau double face, qui est entrée au capital de La Maison Demeure. « Les imprimeurs avaient tendance à se dire : que les gens du cuir se débrouillent pour faire tenir mon impression. Moi, j’ai fait l’inverse. Je me suis mêlé du travail des tanneurs pour garantir que mes impressions tiendraient », dévoile Charlotte Cazal.

D’ailleurs, Maison Demeure développe des collections pour les tanneurs, avec des motifs imaginés au sein du studio de l’entreprise. « C’est avant tout un moyen de montrer aux stylistes et designers, qui pensent d’abord “sérigraphie” quand il s’agit de cuir, ce que l’on peut faire avec l’impression numérique ». Maison Demeure semble avoir trouvé son équilibre. L’entreprise mène actuellement des projets de développement, avec une extension du parc machines, des recrutements et un déménagement (toujours à Roubaix) en ligne de mire.

Journaliste spécialisé dans le domaine des industries graphiques, Florent Zucca est rédacteur en chef du magazine IC LE MAG / Industries Créatives, où il analyse les opérations de personnalisation menées par les marques en matière de retail, de packaging, de décoration et de communication. Diplômé de l’ISCPA Lyon (Institut Supérieur de la Communication, de la Presse et de l’Audiovisuel), il a auparavant travaillé, pendant près de dix ans, dans la presse économique.