Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
©Zalando-panneaux-abribus-4

L’opération « coup de poing » de Zalando

Les 30, 31 octobre et 2 novembre derniers, Zalando a investi les rues de Paris avec une campagne d’affichage événementiel plutôt originale. Pour lutter contre les diktats de la mode, le site spécialiste invitait les passants à une véritable opération « coup de poing », autrement dit, il les invitait à littéralement détruire les panneaux pour la bonne cause.

 

« C’est pas de ton âge de porter ça ! », « Sinon, ils font la même à ta taille ? » etc. Les préjugés dénigrant un style vestimentaire sont légion. Pour lutter contre ces diktats aussi inutiles que nuisibles, le site de vente en ligne Zalando a décidé de taper du poing sur la table via une campagne d’affichage inédite invitant le public à s’affirmer et à s’affranchir des idées préconçues dans la mode. Nom de code de l’opération #FreeToBe.

 

 

 

La rue comme espace d’expression

 

Les 30, 31 octobre et 2 novembre derniers, il a investi les abribus parisiens des quartiers de Rivoli, Opéra, Haussmann, Montparnasse, Odéon et St Lazare, avec des affiches qui invitaient les passants à littéralement détruire le panneau à l’aide de leurs poings.

« Brisez les préjugés et libérez votre style en déchirant cette affiche » pouvait-on lire sur les affiches avant de s’en donner à cœur joie pour les déchirer, et découvrir, soigneusement cachés derrière, des vêtements à porter immédiatement pour défendre une mode libre. Pour démultiplier l’impact de la campagne, les panneaux événementiels étaient alimentés de vêtements plusieurs fois par jour pour permettre au plus grand nombre de libérer son style.

Imaginée par l’agence We Are Social, la campagne a bénéficié d’une importante caisse de résonance en affichage classique et sur les réseaux sociaux, avec des publications Facebook et Instagram.

 

 

Le mouvement #FreeToBe

 

Sur Instagram, une trentaine d’influenceurs ont invité leurs communautés à porter un vêtement ou une tenue qu’ils affectionnent mais qui a, un jour, fait l’objet de critiques ou de jugements. Un rendez-vous à Paris leur a ensuite été donné pour afficher leurs styles dans la rue tous ensemble, aux côtés des influenceurs. Les looks pouvaient également être partagés en stories avec le hashtag #FreeToBe.

 

© Zalando

 

 

Cette opération fait écho au nouveau positionnement de Zalando, dévoilé en septembre dernier. Le leader européen de la mode en ligne (28 millions de clients actifs) avait alors lancé une grande campagne internationale #FreeToBe prônant la liberté d’être soi-même, quels que soient sa morphologie, son âge, son genre ou son origine. Une diversité incarnée par les ambassadeurs de la marque, à l’image du mannequin Alice Hurel atteinte d’alopécie, du mannequin grande taille Felicity Hayward ou encore du mannequin et activiste « non binaire » Rain Dove.