Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
JR détourne la tour Eiffel avec une anamorphose géante.

JR donne le vertige à la Tour Eiffel

Après s’être amusé par le passé avec la pyramide du Louvre, grâce à un trompe l’œil, puis une anamorphose au sol, JR s’empare aujourd’hui du plus célèbre monument parisien : la Tour Eiffel. Cette fois encore, l’artiste français a choisi le procédé de l’anamorphose pour simuler une mise en scène étonnante où la Dame de Fer, à l’instar de ses visiteurs, se prend de vertiges face à cette mise en abyme. Une installation « instagrammable » mise en œuvre par l’entité parisienne d’Exhibit Group.

Photos © JR

 

 

Il récidive ! Adepte des scénographies imprimées géantes, pour mieux escamoter ou mettre en perspective les grands monuments de Paris, JR s’empare aujourd’hui du plus iconiques d’entre eux : la Tour Eiffel. Sur l’esplanade du Trocadéro, l’artiste français a créé une anamorphose monumentale qui place la Dame de Fer face à un abyme naturel et urbain. Une mise en scène vertigineuse qui donne à (re)voir la Tour Eiffel dans une nouvelle perspective. Icône de verticalité, symbole des métropoles qui s’élèvent toujours plus en hauteur, l’édifice conçu par Gustave Eiffel se découvre ici une profondeur inédite qui interroge sur sa place dans la ville. Une œuvre monumentale qui permet aussi de célébrer « en grand format » la réouverture des lieux culturels.

 

 

 

 

Des impressions tout en contraste 

Visible au Trocadéro jusqu’au 17 juin, l’anamorphose de JR est surtout devenue virale sur les réseaux sociaux. Construire une œuvre « instagrammable » est d’ailleurs un but assumé sur cette opération, dont la réalisation a été confiée à l’entité parisienne d’Exhibit Group (voir encadré). « L’équipe de JR souhaitait de forts contrastes sur les impressions, pour optimiser le rendu sur smartphone », confirme Yannic Batifoulier, directeur marketing d’Exhibit.

Après une période de tests, afin de trouver la meilleure matière possible pour le sol, les équipes d’Exhibit ont imprimé 633 m2 d’un adhésif aluminium antidérapant sans PVC, sur une imprimante numérique jet d’encre très grand format EFI VUTEk (impression à plat), ainsi que 110 m2 de bâche (impression roll-to-roll) pour la palissade. « L’adhésif est un support mat et la bâche un média brillant. Nous avons donc dû réaliser un gros travail de chromie pour obtenir un rendu cohérent et de qualité », explique Yannic Batifoulier.

 

Illusioniste grand format

Les équipes d’Exhibit ont ensuite posé le projet en un peu moins de deux jours. Une collaboration fructueuse entre l’artiste et son partenaire print, qui devrait se poursuivre au-delà du 17 juin. « Nous travaillons déjà sur le prochain projet parisien de JR », dévoile le directeur marketing du groupe niçois.

Avant de travailler avec Exhibit Group, JR avait collaboré avec deux autres prestataires français de communication visuelle, pour des projets sur la Pyramide du Louvre. En 2016, la société Prismaflex International, spécialiste de l’impression numérique grand format, avait réalisé le trompe-l’œil monumental (550 m2) imaginé par l’artiste pour faire « disparaître » le monument, grâce à une impression UV recto sur adhésif plein. Puis, en 2019, dans le cadre du 30e anniversaire de la Pyramide, l’imprimeur Métropole avait mis en œuvre une exceptionnelle anamorphose conçue par JR, pour ce qui reste son plus grand collage installé à ce jour.

 

 

 


L’INFO EN +

Exhibit Group réunit un ensemble de talents, créatifs et artisans dédiés à la matérialisation d’identité, à travers des solutions sur-mesure en impression numérique grand format, signalétique, PLV, affichage digital, décoration et aménagement d’espace pérenne ou événementiel, stands, pop-up stores et muséographie. Le groupe niçois regroupe 7 entités, emploie plus de 200 collaborateurs et réalise 35 millions d’euros de chiffre d’affaires.

 

Journaliste spécialisé dans le domaine des industries graphiques, Florent Zucca est rédacteur en chef du magazine IC LE MAG / Industries Créatives, où il analyse les opérations de personnalisation menées par les marques en matière de retail, de packaging, de décoration et de communication. Diplômé de l’ISCPA Lyon (Institut Supérieur de la Communication, de la Presse et de l’Audiovisuel), il a auparavant travaillé, pendant près de dix ans, dans la presse économique.