Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
La sociéte H2O Pub a imprimé l'affiche monumentale du festival de Cannes 2019.

L’impression numérique au service du 7e art

Comme en 2018, l’affiche du festival de Cannes 2019 a été dessinée par la graphiste lyonnaise Flore Maquin. Et comme l’an passé, c’est la société H2O Pub, basée au Cannet, qui s’est chargée de l’impression de la bâche monumentale qui orne le palais des festivals. La cinéaste Agnès Varda, décédée fin mars, est à l’honneur sur cette affiche 2019.

Visuels © HP 

C’est un duo qui commence à compter dans le petit monde du festival de Cannes. Leur œuvre a même le droit aux honneurs du tapis rouge et de la montée des marches chaque jour. Eux, c’est la graphiste Flore Maquin et le spécialiste de l’impression numérique grand format H2O Pub. En effet, c’est à ce duo créatif que l’on doit, depuis maintenant deux ans, l’affiche monumentale du festival de Cannes qui orne le palais, au dessus des célèbres marches. Une prouesse graphique et technique, fruit d’un travail mené en étroite collaboration.

HOMMAGE À AGNÈS VARDA

Agée de 28 ans, la graphiste lyonnaise Flore Maquin fait partie du réseau de Thierry Frémaux, directeur de l’institut Lumière et délégué général du festival de Cannes. Sélectionnée pour la réalisation de l’affiche du festival en 2018, pour laquelle elle avait mis en valeur Anna Karina et Jean-Paul Belmondo, dans une composition extraite de Pierrot Le Fou, le chef d’œuvre de Jean-Luc Godard, le jeune créatrice a de nouveau été appelée pour l’affiche du festival 2019 (du 14 au 25 mai).

Cette année, Flore Maquin a rendu hommage à la réalisatrice française Agnès Varda, icône de la Nouvelle Vague, décédée le 29 mars dernier à l’âge de 90 ans. Pour cette nouvelle affiche, la graphiste s’est inspirée d’une photo prise lors du tournage de La Pointe Courte, premier film de la célèbre cinéaste, un court-métrage avec Philippe Noiret et Sylvia Monfort réalisé en 1955 à Sète. Sur cette photo, on y voit Agnès Varda l’œil rivé sur la caméra, perchée sur le dos d’un technicien, avec la mer Méditerranée en toile de fond.

UNE BÂCHE IMPRIMÉE MONUMENTALE

Et c’est de nouveau la société H2O Pub, spécialiste de l’impression numérique grand format basé au Cannet (06), et grand habituée du festival, qui s’est chargée de l’impression de la bâche monumentale qui orne le palais des festivals. Avec des dimensions à la mesure du plus grand festival de cinéma au monde : 25 mètres de large par 11 mètres de haut, pour un poids total dépassant les 120 kilos. Une affiche dont la pose aura mobilisé une dizaine de techniciens. Pour l’impression de la bâche, H2O Pub a sollicité sa presse numérique HP 3200, équipée d’encres Latex.

Mais la société, fondée en 1986, ne s’arrête pas à l’impression de l’affiche XXL du palais. Pendant les 15 jours du festival de Cannes, H2O Pub est mobilisée pour l’impression de très nombreux supports, notamment les photocalls qui servent pour les soirées qui animent la ville pendant cette folle période. Ainsi, près de 6000 m2 de bâches et d’affiches sortent des ateliers pendant le festival. Et l’entreprise, qui compte 15 salariés, doit faire appel à 10 personnes en renfort pendant ce laps de temps. Pour répondre à la demande, H2O Pub a même récemment intégré l’impression en volume, lui permettant ainsi de réaliser des stands et de la décoration évènementielle.

Journaliste spécialisé dans le domaine des industries graphiques, Florent Zucca est rédacteur en chef du magazine IC LE MAG / Industries Créatives, où il analyse les opérations de personnalisation menées par les marques en matière de retail, de packaging, de décoration et de communication. Diplômé de l’ISCPA Lyon (Institut Supérieur de la Communication, de la Presse et de l’Audiovisuel), il a auparavant travaillé, pendant près de dix ans, dans la presse économique.