Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

L’impression 3D grand format, nouveau moteur de l’automobile

Le célèbre designer automobile Takumi Yamamoto a imaginé un incroyable concept-car en hommage au chanteur David Bowie – la DB Car – entièrement imprimé en 3D. Une véritable œuvre d’art réalisée par la société francilienne Marie 3D grâce à une machine d’impression 3D grand format du constructeur israélien Massivit. Une technologie, plus rapide que les méthodes traditionnelles, qui pose les jalons d’une nouvelle ère pour le prototypage et le design industriel.

 

Elle est immédiatement devenue l’attraction de l’exposition « Concept-Car et Design Automobile » – événement phare du Festival Automobile International (FAI) 2019 – qui s’est déroulée du 31 janvier et 3 février derniers au pied du Dômes des Invalides, à Paris. « Elle », c’est la DB Car, un incroyable concept-car entièrement imprimé en 3D, sorti de l’imagination du célèbre designer automobile Takumi Yamamoto. « C’est la première fois, en 34 ans d’histoire, que nous exposions une voiture grandeur nature entièrement produite à l’aide de l’impression 3D. Je suis très impressionné par cette technologie. Elle ouvre de nouvelles perspectives en termes de créativité et de design pour l’industrie automobile », déclare Rémi Depoix, président du FAI.

UNE DÉMONSTRATION DES CAPACITÉS TECHNOLOGIQUES

Véritable sommité du design automobile, qui a fait ses armes au sein du groupe PSA Peugeot Citroën, aujourd’hui à la tête de son propre studio, Takumi Yamamoto a conçu son concept-car comme un hommage au chanteur David Bowie, un artiste qui l’inspire depuis longtemps. Mais au-delà de la dimension artistique, la DB Car sert également à faire la démonstration des capacités technologiques de l’impression 3D grand format pour le prototypage et le design industriel. En effet, la voiture a été entièrement produite sur une machine du constructeur israélien Massivit, pionnier de l’impression 3D grand format. Une technologie de fabrication additive qui repose sur un procédé consistant à extruder un polymère photosensible sous forme de gel (Gel Dispensing Printing) qui durcit instantanément sous l’effet d’une lumière UV au fur et à mesure de l’impression.

 

 © Marie 3D

Cette technologie permet ainsi de produire une pièce en un seul processus continu, éliminant la nécessité de s’équiper en outillage et assurant une fabrication rapide et économique de conceptions géométriques complexes. Et contrairement à la production CNC (machine de détourage à commande numérique), qui requiert un repositionnement manuel fréquent, l’impression 3D grand format ne nécessite aucune interaction manuelle, le procédé étant totalement automatisé. « La conception aurait été bien trop complexe et onéreuse à produire à l’aide des techniques de fraisage traditionnelles. Comparativement aux méthodes existantes, imprécises, consistant à réaliser des maquettes avec des modeleurs physiques et de l’argile, l’impression 3D crée une sculpture exacte, offrant une plus grande créativité, une liberté de design décuplée et un flux de production plus rationalisé », explique Takumi Yamamoto.

DE LA MODÉLISATION 3D À LA FINITION

Pour donner vie à son projet, le designer automobile a travaillé main dans la main avec la société Marie 3D (78), filiale de l’entreprise Marie Frères, spécialiste du prototypage, de l’usinage et de l’outillage, qui œuvre depuis longtemps dans les secteurs de l’automobile et de l’aéronautique. Marie 3D est l’une des deux premières sociétés en France à s’être équipée d’une machine d’impression 3D grand format Massivit, il y a près de deux ans. Créée en 2013, Marie 3D met son expertise en matière de fabrication additive au service de secteurs aussi variés que l’évènementiel, l’architecture ou le retail design (aménagement de magasin et de vitrines, enseignes). Outre la parfaite maîtrise de la technologie Massivit, l’entreprise de Sartrouville, issue du secteur industriel, possède en interne l’ensemble des compétences et des capacités de production pour mener un projet de A à Z, de la modélisation 3D à la finition.

 © Marie 3D

DE PRESTATAIRE À CO-CRÉATEUR

Un savoir-faire permet à Marie 3D d’être véritablement co-créateur sur les projets, comme sur la DB Car. « C’était un challenge exaltant, combinant œuvre d’art et prototype. Nous avons particulièrement apprécié le fait qu’il s’agissait du premier projet où nous avions le total contrôle de l’aspect créatif, indépendamment des contraintes liées à la construction automobile. Et nous avons exploité au maximum cette liberté de création, explique Philippe Marie, gérant de Marie 3D. Nous nous sommes lancés dans le projet avec l’idée de démontrer les capacités de notre imprimante Massivit 3D en termes de taille, de rapidité et de fiabilité. Cette technologie constitue une alternative significativement plus économique et plus rapide que les procédés conventionnels, et fait la part belle à la créativité conceptuelle, à la liberté géométrique et à l’optimisation du flux de production. Ce concept-car introduit une méthode et des capacités de prototypage complètement repensées, par le biais de l’impression 3D ».

Le concept-car de Takumi Yamamoto et Marie 3D va désormais être exposé un peu partout Europe, afin de promouvoir le potentiel de la technologie et des savoir-faire de l’entreprise. Nul doute que de nombreuses marques et clients, issus de secteurs très divers, souhaiteront prendre le virage de l’impression 3D grand format en admirant la DB Car.


L’INFO EN +

L’impression 3D grand format a permis d’exprimer parfaitement l’émotion et l’imagination de Takumi Yamamoto, qui rêvait de construire un concept-car inspiré de David Bowie, révélant les principaux traits physiques et personnels du chanteur. Le design arbore un habitacle qui représente l’esprit de David Bowie, tandis que la carrosserie extérieure complexe se compose de différents looks selon l’angle de vue, qui rendent hommage à la personnalité caméléon du chanteur.

Journaliste spécialisé dans le domaine des industries graphiques, Florent Zucca est rédacteur en chef du magazine IC LE MAG / Industries Créatives, où il analyse les opérations de personnalisation menées par les marques en matière de retail, de packaging, de décoration et de communication. Diplômé de l’ISCPA Lyon (Institut Supérieur de la Communication, de la Presse et de l’Audiovisuel), il a auparavant travaillé, pendant près de dix ans, dans la presse économique.