Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
Castorama invente l’histoire du soir 2.0

Castorama invente l’histoire du soir 2.0

Castorama et TBWA/Paris ont lancé en mai dernier un papier peint connecté capable de décliner plus de 55 histoires différentes.

 

Avant, pour lire l’histoire du soir à nos enfants, on avait besoin d’un livre et d’un peu de calme. Aujourd’hui, les jeunes parents ont une autre option, celle de scanner un papier peint interactif et de laisser parler leur téléphone ou leur tablette. Un peu triste non ? Pour les digital natives des générations Y et Z, pas forcément.
En mai dernier, Castorama et son agence TBWA/Paris ont lancé le papier « Plein d’histoires », un papier peint connecté et interactif  qui, comme son nom l’indique, raconte des histoires.

 

Composer son histoire

 

Sur le mur, des dizaines de personnages, une fée, un rhinocéros, un chat, un super héros… attendent d’être scannés via une application dédiée disponible sur l’App Store et le Play Store. C’est ce que l’on appelle des marqueurs digitaux. Il suffit d’en scanner un, voire deux pour que l’histoire commence.  Et composer ainsi des dizaines et des dizaines d’histoires différentes.

 

Sur le mur, des dizaines de personnages

 

Le papier « Plein d’histoires » de Castorama décline 55 histoires au total, chacune durant 5 minutes. Deux modes de lecture sont proposés : une version audio et une version texte avec des effets sonores disponibles en cliquant sur certains mots.  L’application « Le Papier Plein d’Histoires » peut fonctionner en mode avion. Un mode nuit est également disponible.
L’innovation a reçu en décembre dernier le premier prix du concours Adfight!, une battle de dispositifs créatifs digitaux créée par MEDIA.figaro en partenariat avec l’AACC, l’Association des Agences Conseil en Communication.

 

Journaliste et content manager spécialisée dans le domaine des industries graphiques et créatives. Diplomée du CFPJ Paris (Centre de formation des journaliste), Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité de ces secteurs. Elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives, où elle décrypte les campagnes de personnalisation orchestrées par les plus grandes marques. Elle travaille notamment sur le phénomène du fast retail et de la personnalisation de l’expérience client.