Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

    Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

    Follow Point

    Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

    Des campagnes automatisées qui intègrent le print : le nouveau pari de La Poste et d’Oracle Eloqua

    L’objectif de ce partenariat : (re)mettre le courrier publicitaire au cœur des nouveaux usages de la nouvelle génération de marketeurs « digitaux ».

     

     

    Le média papier comme canal d’acquisition complémentaire aux stratégies d’acquisition digitales : c’était le message porté par Oracle et La Poste lors de l’AFRCx Transformation Day qui s’est tenu le 11 mars dernier. Un message incarné par l’annonce conjointe d’un partenariat innovant entre le groupe La Poste et Oracle. Au cœur de ce partenariat : l’intégration du canal papier au sein de la plateforme de marketing automation Oracle Eloqua. Une collaboration annoncée par Nathalie d’Isanto, directrice du courrier publicitaire du groupe La Poste et David Pastural, lors de la table ronde intitulée « Intégrer le courrier au digital : une hybridation parfaite pour un multicanal piloté et automatisé ».

     

     

    Eloqua : une intégration du canal papier dans les campagnes marketing

     

    Le groupe La Poste a choisi Oracle Eloqua, solution de marketing Automation, pour proposer aux acteurs du marketing une gestion de leurs campagnes marketing multicanales intégrant le canal papier. L’outil intègre une gestion automatisée des campagnes menées par les directions marketing utilisatrices, depuis leur création jusqu’au stockage des contenus, en passant par leur diffusion cross-canal.

    « Si le contexte actuel pousse bien entendu à accélérer fortement la digitalisation, les annonceurs recherchent de nouveaux moyens pour s’adresser à leurs cibles, clients et prospects », a expliqué Nathalie d’Isanto. De ce constat est née la volonté de La Poste de diversifier les canaux pour les annonceurs qui souhaitent aussi (re)placer le courrier publicitaire au cœur de leur stratégie. « Ce projet permet de fluidifier et d’intégrer ces campagnes de courriers publicitaires dans l’outil marketing central au même titre que les canaux digitaux ».

    « Grâce à ce partenariat entre La Poste et Oracle, il est désormais possible d’intégrer le print comme canal supplémentaire dans Oracle Eloqua. On peut, par exemple, faire une campagne d’échantillonnage puis une relance par email ou, au contraire, envoyer un email puis compléter par l’envoi d’un échantillon à ceux qui ont ouvert (ou pas) l’email. Ceci permet une intégration sans couture dans le parcours d’expérience client et peut aider à lever les freins relatifs à l’utilisation du courrier dans le mix marketing en simplifiant les usages », explique Olivia Faucheux, Customer eXperience Sales Development Manager chez Oracle.

     

     

    SUR LE MÊME SUJET :
    2,6 Mds € au PIB : l’imprimé publicitaire, un média qui compte

     

     

     

    À travers l’intégration de la gestion des courriers publicitaires au sein de la plateforme Eloqua, La Poste souhaite simplifier l’expérience client des équipes marketing des annonceurs, pour leur permettre de mener des campagnes de courrier aussi facilement et simplement que des campagnes digitales. L’objectif : la vente d’un parcours client complet (ciblage, contenu, personnalisation, impression, distribution) et l’élaboration de campagnes omnicanales avec une efficacité facilement mesurable.

     

    Un écosystème aujourd’hui en phase pilote

     

    L’interconnexion entre les solutions proposées par Oracle et les API de la Poste étant aujourd’hui parfaitement opérationnelles, la phase pilote peut commencer. Charge désormais aux deux partenaires de recruter des marques et de convaincre les directions marketing de la pertinence de cette offre. De premiers rendez-vous sont déjà programmés.

    « Pour une marque, pouvoir brancher son canal postal à son outil de CRM représentera un atout majeur dans les années à venir. Nous l’avons démontré : l’impact et les bénéfices du média courrier sont avérés, et cette automatisation des flux print représente une véritable innovation et belle opportunité à saisir pour les imprimeurs français », précise Eric Trousset, directeur du développement de la BU Media de La Poste.

    Dans l’écosystème proposé avec Oracle, La Poste a d’ores et déjà référencé, sur appels d’offre, plusieurs imprimeurs français, qui connectés à la solution, pourront effectivement produire les différents médias sélectionnés par les marques. Des template et des gabarits ont été pensés en amont pour pouvoir proposer un flux de production performant.

    Reste une question : quid du rôle des agences dans ce nouveau schéma ? Pour Éric Trousset, il n’y a pas d’inquiétude à avoir : le sur-mesure aura toujours sa place dans le mix communication des marques.

     

     

    UNE-article-courrier
    LIRE AUSSI :
    Éric Trousset (La Poste) : « Le média courrier est un média rare et choisi qui permet de tisser des liens avec sa communauté »

     

     

     

     

     

    Journaliste, Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité des secteurs des industries graphiques et créatives. Responsable veille & contenu chez 656 Editions, elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives. Ses sujets de prédilection : le design durable, l'éco-conception, la personnalisation ainsi que les dernières évolutions de l'industrie.