Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
400 000 ÉTIQUETTES UNIQUES UNE PREMIÈRE POUR AMARULA

400 000 étiquettes uniques pour Amarula

Le producteur sud-africain de liqueur personnalise l’éléphant de ses étiquettes pour nous sensibiliser sur la disparition de l’animal en Afrique. Reconnaissable à l’éléphant qui figure sur ses bouteilles, la marque de liqueur sud-africaine Amarula est une fervente défenseure du célèbre pachiderme africain. Pour alerter le monde sur la disparition prochaine de l’animal – d’ici 2030 si rien n’est fait – elle a opté pour une campagne de communication des plus originales, via son packaging. Sa solution : éditer 400 000 bouteilles personnalisées pour représenter les 400 000 éléphants  vivant encore en Afrique.

 

Une première

L’opération est une première pour un pays comme l’Afrique du Sud. Elle a été rendue possible grâce à l’expertise de l’imprimeur SA Litho. En moins d’une semaine, ce spécialiste du packaging a relevé le défi grâce à sa presse HP Indigo WS6800 et la solution SmartStream Mosaic qui lui a permis de décliner 400 000 versions différentes d’éléphants à partir de deux modèles de base seulement.

 

Une campagne innovante et engageante

Pour Amarula, dont l’engagement en faveur de la protection de la vie sauvage est historique, cette campagne promet d’être un vrai succès. Non seulement elle est innovante, mais en plus elle correspond parfaitement à l’image et aux engagements pris par la marque dès sa création.
Depuis 2002, Amarula a contribué à hauteur de 642 000 dollars à la préservation des éléphants d’Afrique. Aujourd’hui, elle accompagne l’organisation kenyane WildLife Direct en étant partenaire de sa campagne « Name them, save them » en faveur des éléphants. Une campagne où les internautes sont invités à baptiser un éléphant pour lutter contre l’indifférence à l’égard du sort de l’animal. 400 000 bouteilles pour 400 000 éléphants et 400 000 prénoms… Amurala s’est engagée à verser 1 dollar pour chaque animal baptisé.

Journaliste et content manager spécialisée dans le domaine des industries graphiques et créatives. Diplomée du CFPJ Paris (Centre de formation des journaliste), Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité de ces secteurs. Elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives, où elle décrypte les campagnes de personnalisation orchestrées par les plus grandes marques. Elle travaille notamment sur le phénomène du fast retail et de la personnalisation de l’expérience client.