Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
Wrapology I am sustainable

Wrapology mise sur les packagings mono-matériau

Spécialisée dans la fabrication d’étuis, de coffrets et d’écrins pour l’industrie du luxe, Wrapology revendique aujourd’hui un « green modus operandi » pour proposer des packagings plus durables. Sa nouvelle gamme I Am Sustainable sera présentée sur l’Edition Spéciale by LuxePack, les 4 et 5 juin prochains.

Source : Edition Spéciale by LuxePack

 

Le 5 juin prochain, Journée Mondiale de l’Environnement, Wrapology lancera I Am Sustainable, une nouvelle gamme de produits 100% éco-conçus. La particularité de cette nouvelle gamme est de n’utiliser que des encres et des colles à base d’eau et des supports mono-matériau (papier et carton), 100% recyclables et labellisés FSC, c’est-à-dire issus de forêts durablement gérées.

Wrapology fait partie des exposants qui ont répondu présent pour participer à l’Edition Spéciale by LuxePack. Le 5 juin, les responsables de la marque seront donc au Carreau du Temple pour présenter leurs produits.

En amont, l’entreprise a déjà présenté I am Sustainable à plusieurs acteurs clefs du marché de la cosmétique. Coty, Estée Lauder, L’Oréal, etc. : « Nous voulions être au plus proche des attentes de nos clients et de nos partenaires. D’où l’idée d’intégrer leur feedback pendant le processus de conception », explique Tom Bosanquet, co-fondateur de l’entreprise londonienne, spécialisée dans la fabrication d’étuis, de coffrets et d’écrins pour l’industrie du luxe.

 

 

 « Lancer des mots comme cuir vegan ou papier recyclé ne suffit pas ».

 

Coffrets et étuis, calendriers, rubans confectionnés à partir de PET recyclé ou encore de bio-plastiques dégradables à base de bambou, I Am Sustainable innove sur tous les fronts. Comme avec cette collection de sacs boutique dont les poignées sont exclusivement fabriquées à partir de papier tricoté. « Nous sommes convaincus qu’il s’agit du matériau du futur s’agissant des sacs de transport de luxe. La solidité des anses a bien sûr été testée – et approuvée – et à ce jour, notre plus grand défi est de parvenir à convaincre les gens que ces poignées sont effectivement en papier. Ils sont tous persuadés qu’il s’agit de coton ou de plastique… ».

 

 

Mono-matériau, durable par excellence

 

Mais c’est l’option mono-matériau qui reste au cœur de la nouvelle éco-collection.

« Notre premier conseil aux marques qui souhaitent rendre leurs emballages plus durables est de mélanger le moins possible de matériaux », explique Tom Bosanquet. « Produire un packaging réellement durable nécessite une connaissance approfondie du cycle de vie du produit. Du berceau au tombeau. C’est un processus de recherche long et complexe auquel le client final n’a généralement que peu de temps à consacrer. En tant qu’industriels responsables, nous devons prendre en charge cette étape et ne pas nous contenter de rassurer nos clients en surfant sur un verbatim à la mode ».

 

Journaliste et content manager spécialisée dans le domaine des industries graphiques et créatives. Diplomée du CFPJ Paris (Centre de formation des journalistes), Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité de ces secteurs. Elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives, où elle décrypte les campagnes de personnalisation orchestrées par les plus grandes marques. Elle travaille notamment sur le phénomène du fast retail et de la personnalisation de l’expérience client.