Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
CANDIA_Sig-Combibloc-header

Une première : la brique de lait sans aluminium de SIG Combibloc

 

 

 

La brique de lait que SIG vient de mettre au point pour la nouvelle gamme bio de la marque Candia ne contient plus d’aluminium. Trois ans de recherche ont été nécessaires au fabricant pour relever ce défi.

 

 

Nous y sommes. Après trois ans de recherche, la fabricant SIG Combibloc a réussi à mettre au point la première brique de lait sans aluminium.  Et c’est la marque Candia, pour sa nouvelle gamme de lait bio, qui en profite.

Techniquement, c’est une reformulation de la couche plastique à l’intérieur de la brique qui a permis la suppression du métal. Candia de son côté tenait aussi à ce que ses briques n’utilisent que des matériaux biosourcés et recyclés.

 

Vers une économie circulaire

 

La nouvelle brique est ainsi composée à 25 % de plastique partiellement d’origine végétale. Exit également le film plastique qui entoure les packs : les briques sont présentées dans un carton 100 % recyclé et recyclable. Un suremballage bien pensé qui peut également servir de display pour des ventes à l’unité en magasin.

La brique, disponible depuis début juillet est vendue à 1,20 euros/litre, un tarif inférieur au marché afin de rendre cette technologie accessible aux consommateurs. Et favoriser ainsi le développement de la filière végétale, dans une logique d’économie circulaire.

 

 

 

______________________

SUR LE MÊME SUJET  :

 

 

 

To switch from plastic

… to paperboard

Journaliste et content manager spécialisée dans le domaine des industries graphiques et créatives. Diplomée du CFPJ Paris (Centre de formation des journalistes), Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité de ces secteurs. Elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives, où elle décrypte les campagnes de personnalisation orchestrées par les plus grandes marques. Elle travaille notamment sur le phénomène du fast retail et de la personnalisation de l’expérience client.