Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

Les moquettes personnalisées d’Indisciplines bousculent le marché du flooring

Créée il y a tout juste un an par Béatrice Delon et Vincent Harel, la société Indisciplines propose aux architectes d’intérieur des moquettes imprimées au rendu exceptionnel, sur des minimums de quantité très réduits. La start-up s’appuie sur le savoir-faire de la société allemande M2 Carpet, qui a développé une technologie de teinture qui confère les mêmes avantages que l’impression numérique.

 

 

L’aventure a débuté en juillet 2018. Tous deux issus du monde du flooring (revêtement de sols), Béatrice Delon et Vincent Harel se rejoignent sur un constat : l’offre de moquette imprimée existante sur le marché est insatisfaisante. « Les fabricants positionnés sur ce marché voulaient soumettre les projets des architectes et designers aux contraintes industrielles, que ce soit en en termes créatif ou de volume, afin de conserver une certaine rentabilité, ce qui générait de la frustration, explique Béatrice Delon. Il fallait inverser le processus, introduire de la souplesse, afin de laisser libre court à l’imagination des créatifs ».

 

 

 

Les deux associés créent alors Indisciplines, en s’appuyant sur une technologie d’impression développée par la société allemande M2 Carpet, d’où est issu Vincent Harel, et qui permet de répondre aux besoins des architectes d’intérieur en matière de moquette personnalisée, en courte série, avec des résultats impressionnants en termes de qualité de rendu. Une technique de teinture qui offre une finesse de dessin et un spectre colorimétrique infini, sur des minimums de commandes extrêmement réduits, dès 12 m2 ! « La moquette est un support en relief, humide, qui absorbe par capillarité. Les teintes sont fixées par la chaleur, en étuve, sans altération des couleurs, précise la dirigeante. Nous travaillons sur 16 couleurs, montées en permanence sur la machine. C’est la combinaison de ces couleurs qui nous offre un tel spectre ».

 

Architectes et designers en première ligne

 

Indisciplines propose des moquettes en laine, mais surtout en velours polyamide (bouclé ou coupé), qui est le support qui permet de recevoir la teinture le plus rapidement. « La technologie de M2 Carpet offre les mêmes avantages que l’impression numérique : rapidité de production, séries limitées, personnalisation », analyse Béatrice Delon. Aujourd’hui, la start-up travaille sur des délais de 15 jours pour échantillon physique (BAT) et 3 semaines en production.

 

« On gagne en réactivité, mais surtout en qualité de rendu et en minimum de quantité. Aujourd’hui, nous sommes les seuls sur le marché à proposer des productions de moins de 100 m2 avec un tel degré de personnalisation et une telle vitesse ».

 

Indisciplines, qui parle aussi bien le langage des prescripteurs que celui du producteur, apporte son expertise en matière de fichiers graphiques aux architectes et designers, qui sont ses clients. « Nous travaillons actuellement à la construction d’une plateforme web pour de jeunes designers qui pourraient y proposer des prestations de dessin pour moquette », déclare Béatrice Delon. Et si la société vise les marchés du retail et du tertiaire pour demain, c’est bien l’hôtellerie-restauration qui fait aujourd’hui le plus appel à ses produits.

 

 

 

Photos ©Indisciplines 

Journaliste spécialisé dans le domaine des industries graphiques, Florent Zucca est rédacteur en chef du magazine IC LE MAG / Industries Créatives, où il analyse les opérations de personnalisation menées par les marques en matière de retail, de packaging, de décoration et de communication. Diplômé de l’ISCPA Lyon (Institut Supérieur de la Communication, de la Presse et de l’Audiovisuel), il a auparavant travaillé, pendant près de dix ans, dans la presse économique.