Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

[user-meta-login]

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

2018 : année de l’éco-responsabilité pour le groupe Faire-Valoir

300% : c’est le taux d’augmentation sur un an enregistré pour des appels d’offres « propres » au sein du groupe Faire Valoir. Soit un tiers du total des demandes auxquelles ce spécialiste de l’impression de supports pour l’implantation de concepts de magasins répond.

 

 

« La distribution française, qu’elle soit alimentaire ou spécialisée, semble avoir pris la dimension du bio et plus généralement du développement durable. Au-delà des produits, cette démarche commence à être associée, par cohérence, à une recherche systématique de prestataires éco-responsables. Et il en va ainsi pour les solutions d’aménagement d’espaces et de signalétique ». Pour Frédéric Roux, le Pdg de Faire-Valoir, les lignes sont en train de bouger. Preuve si l’en est : le taux d’appels d’offres « propres » au sein du groupe a cru de 300 % en un an.

Un mouvement que le groupe manceau souhaite aujourd’hui encourager. L’entreprise, déjà labellisée Imprim’Vert et Recylum, avait décroché le label A+ dès la fin 2016, faisant d’elle le seul fabricant à proposer une offre certifiée sans aucun dégagement de COV sur tissus imprimés. Aujourd’hui, elle annonce le lancement du calcul des empreintes carbone pour chacune de ses prestations. Après plusieurs mois de collaboration avec un cabinet spécialisé, elle dispose désormais d’un calculateur « BC Bilan Carbone » permettant d’établir un bilan complet et un suivi des émissions de CO2 pour chacune de ses réalisations. L’entreprise vient également d’engager un important projet interne pour aller encore plus loin dans la démarche. L’objectif est de repenser entièrement son catalogue afin de pouvoir proposer une alternative bio à chaque produit, impliquant ainsi une refonte complète de l’ensemble des matières et des supports utilisés.

Journaliste et content manager spécialisée dans le domaine des industries graphiques et créatives. Diplomée du CFPJ Paris (Centre de formation des journaliste), Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité de ces secteurs. Elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives, où elle décrypte les campagnes de personnalisation orchestrées par les plus grandes marques. Elle travaille notamment sur le phénomène du fast retail et de la personnalisation de l’expérience client.