Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

Tendance « Do Your Pack » avec la marque MyMuesli

My Muesli packging personnalisé en point de vente

Personnalisation tous azimuts pour la marque allemande MyMuesli, qui, à la personnalisation du contenu, ajoute désormais celle du contenant. Au choix : près de 80 céréales et 5 designs, sans oublier le petit message personnel.

 

Fondée en 2007 à Passau, en Allemagne, la société MyMuesli s’est fait connaître du grand public en proposant à ses clients un large choix de céréales biologiques, à mélanger, selon leurs goûts. Une personnalisation du contenu à laquelle elle a décidé cette année d’ajouter celle du contenant, en permettant à ses clients de choisir le design de leur boîte de céréales — en l’occurence ici ce sont des tubes —, avec un espace pour imprimer un message personnel. Le tout, directement en magasin.

Pour l’aider dans ce projet, la marque s’est rapprochée du groupe allemand Heidelberger, fabricant de machines d’impression, qui, pour cet usage spécifique, a proposé son modèle Omnifire 4D 250, une machine qui combine les technologies d’impression numérique jet d’encre et de robotique de haute précision.

 

« Nous soutenons toutes les idées créatives, impliquant de l’impression numérique, qui apportent une vraie plus-value au consommateur final. L’impression 4D, basée sur la technologie jet d’encre, ouvre la voie à une personnalisation rentable et de qualité des produits de grande consommation », confie Stephan Plenz, directeur de la division Heidelberg Equipment.

 

Après quelques ajustements, Heidelberg a installé sa presse dans la boutique MyMuesli du centre-ville d’Heidelberg. C’était une première. Après avoir élaboré leur mélange de céréales, les clients ont ainsi pu personnaliser en direct leur tube, en choisissant parmi cinq motifs illustrant la ville d’Heidelberg, et en y ajoutant leur message personnel, qu’ils ont saisi sur un terminal dédié. Un employé de la boutique MyMuesli a ensuite placé chaque tube dans la machine Omnifire et lancé le processus d’impression.

 

 

Simple d’utilisation, la machine Heidelberg permet à tous les employés de la boutique MyMuesli d’utiliser le système.

 

« Cette technologie de personnalisation en temps réel correspond parfaitement à la philosophie de l’entreprise et offre la possibilité de valoriser notre business model », confie Max Wittrock, un des co-fondateurs de MyMuesli.

 

Une technologie jet d’encre de dernière génération

La gamme Omnifire 4D d’Heidelberg a été spécifiquement développée pour l’impression à la demande et la personnalisation d’objets en trois dimensions. Grâce à son porte-objet robotique modulaire à quatre axes, qui permet le déplacement automatisé des objets (et le changement complet d’objet en moins d’une minute), la machine Omnifire 250 offre l’opportunité de personnaliser n’importe quel produit rond ou cylindrique d’un diamètre allant jusqu’à 300 mm. Sa grande sœur, le modèle Omnifire 1000, permet quant à elle d’imprimer des objets de n’importe quelle forme pouvant atteindre jusqu’à 1,4 mètre de long.

 

 

Utilisant la technologie jet d’encre Drop on Demand Single Pass, la machine installée chez MyMuesli permet l’impression des objets en un seul passage, avec une résolution quasi photographique, supérieure à 1000 dpi. Ses quatre systèmes d’encre et de séchage peuvent être sélectionnés individuellement, en fonction des exigences des supports d’impression. Une technologie qui ouvre de très vastes débouchés. Outre le retail, l’industrie (notamment automobile) commence à s’équiper.

Journaliste spécialisé dans le domaine des industries graphiques, Florent Zucca est rédacteur en chef du magazine IC LE MAG / Industries Créatives, où il analyse les opérations de personnalisation menées par les marques en matière de retail, de packaging, de décoration et de communication. Diplômé de l’ISCPA Lyon (Institut Supérieur de la Communication, de la Presse et de l’Audiovisuel), il a auparavant travaillé, pendant près de dix ans, dans la presse économique.