Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.
©UltimaDisplays_Insitu_Accueil_CloisonsFormulate

Du stand à la déco : le nouveau challenge des spécialistes du display

Dans l’univers du display, les adaptations du printemps ont cédé la place à une transformation en profondeur. Grâce à leur maîtrise de l’impression textile et leur capacité à proposer des espaces facilement personnalisables et modulaires, les acteurs de ce marché lorgnent désormais sur un secteur qui a le vent en poupe : celui de la décoration.

 

 

 

@CPrint – Plug&Play

 

 

Ils avaient mis jusqu’ici leurs compétences en impression textile et en aménagements modulaires au service des secteurs de l’événementiel et de la communication visuelle. Mais face à la crise qui s’éternise, aux salons à l’arrêt et au confinement des activités, ils détournent aujourd’hui leurs ressources pour se développer sur de nouveaux marchés, à commencer par celui, florissant, de la décoration.

Eux, ce sont les spécialistes du display. Pendant le premier confinement, au printemps 2020, nous les avions déjà interviewés. Nous étions à l’époque dans un contexte de transition.

 

De la transition à la transformation

 

« Nous avons réagi en deux temps, nous expliquait alors Marie Amouroux, directrice Produit chez Ultima Displays.  D’abord dans une logique de gestion de crise, avec un premier catalogue de produits qui répondait à l’urgence immédiate. Et ensuite dans une optique de reprise de notre activité, avec une offre plus large et plus travaillée, où la personnalisation retrouve toute sa place ». Pour la responsable, l’adaptabilité des équipes avait été la clé. « Cela nous a permis de réorienter rapidement notre roadmap Développement & Sourcing, pour mieux appréhender notre marché et répondre aux exigences du moment, pour de l’aménagement d’espace notamment. Nous avons ensuite lancé un nouveau catalogue intitulé “Des solutions pensées pour la reprise d’activité”, avec la volonté de se projeter et d’anticiper les changements liés à la crise ».

En feuilletant le catalogue, on reconnaissait des produits déjà existants et disponibles en stock, mais réadaptés à la situation comme des cloisons de séparation en tissus personnalisables. On découvrait aussi l’esquisse de nouvelles solutions développées par le service R&D d’Ultima Displays comme, par exemple, des cadres clippants sur pieds. « Ultima Displays travaille aujourd’hui sur le renforcement de son offre dans le domaine de l’aménagement de bureau, sur la base de solutions déjà existantes, détournées ou nouvelles. Nous développons aussi de nouvelles solutions, notamment dans le domaine de l’acoustique, avec un lancement de produits prévu pour septembre 2020 », annonçait alors Marie Amouroux.

Autre grand spécialiste du display et du stand d’exposition, Duo Display, nous exprimait également, dès le printemps, cette même volonté de mettre son expertise en matière de construction de cloisons et d’impression textile au service de ses revendeurs, dans l’optique de développer une nouvelle offre à destination du marché de la décoration d’intérieure. « L’idée était dans les cartons depuis plusieurs mois. Le contexte nous a obligé à accélérer son développement », nous confiait Nicolas Crestin, directeur marketing de Duo Display. « Nous disposons de toute l’expertise nécessaire pour répondre aux demandes du marché dans ce domaine, avec non seulement des solutions de distanciation personnalisables, mais aussi des caissons lumineux et des supports acoustiques », poursuivait le responsable.

 

La personnalisation des espaces de travail en ligne de mire

 

Depuis, les discours et les offres ont évolué pour aboutir à de vraies stratégies de diversification vers le marché de la décoration. Avec une première cible : celle des espaces de travail.

« Dès le mois de juin, constatant que le secteur du stand et de l’événementiel n’allait pas reprendre avant plusieurs mois, nous avons accéléré nos développements pour lancer dès la rentrée de septembre un nouveau catalogue « Office » dans lequel nous proposons une offre ciblée en termes de décoration d’intérieur. Nos gammes Vector et Formulate, qui proposent des mises en scène avec du textile tendu, et dont nous maîtrisons toute la fabrication dans nos ateliers de Nantes, y sont mises en avant », explique Marie Amouroux.

 

 

©Ultima Displays

 

 

Avec cette nouvelle offre, le spécialiste cible de nouvelles typologies d’acteurs : les revendeurs spécialisés dans le mobilier de bureau, les agenceurs spécialisés dans l’aménagement des lieux de vie et les prescripteurs, type architectes d’intérieur.

« Nous voulons aussi continuer à accompagner nos clients existants dans cette transition et leur donner les clefs qui leur permettront de se diversifier. Une dizaine d’entre eux a déjà amorcé cette démarche avec nous et profiter de nos compétences en termes de R&D et de marketing pour continuer à évoluer », précise Marie Amouroux.

Dans cette logique d’accompagnement, Duo Display a, de son côté, choisi de miser sur le digital en créant un site dédié autour de l’univers de la déco. « La prescription, le conseil, les idées… sont des éléments clefs pour qui veut se développer dans l’univers de la décoration. Les profils ciblés — architectes, décorateurs, agenceurs, promoteurs — sont extrêmement divers et variés et n’ont pas forcément tous des compétences techniques pour apprécier telle ou telle solution. Le site que nous avons mis en place est là pour aider nos revendeurs à transformer l’essai », détaille Nicolas Crestin.

 

 

©Duo Display

 

 

À l’adresse mydeco.pro, on découvre ainsi tout un « concept de communication visuelle pour tous les espaces de travail et à vivre » : un showroom virtuel dans lequel sont disponibles des informations concernant les bénéfices des produits, un portfolio ainsi que de nombreux exemples de réalisation. De la grande fresque murale aux séparateurs de bureaux personnalisés en passant par des cadres rétro-éclairés, les solutions ne manquent pas pour faire de son bureau un espace où il fait bon vivre séparés, mais ensemble !

« Avant de lancer notre offre Office, nous avons testé nos produits en interne, au sein de nos bureaux R&D, en cloisonnant ce qui était auparavant un open-space. Si les équipes étaient sceptiques au départ, elles ont très rapidement été conquises, à tel point qu’il serait impossible aujourd’hui de les faire revenir en arrière. Elles apprécient ce nouvel aménagement qui leur préserve un espace personnel tout en leur permettant de continuer à travailler ensemble », confirme Marie Amouroux. Un premier retour terrain encourageant qui pousse l’entreprise à d’ores et déjà envisager un premier complément de gamme composé d’accessoires magnétiques pour créer un environnement de travail complet, avec des étagères, un pot à crayon, des aimants, un organizer, etc.

 

Un contexte favorable

 

En s’attaquant en priorité au marché des espaces de travail, les acteurs du display ciblent un marché en croissance dont le développement n’a pas réellement été impacté par la crise, ni par la démocratisation du télétravail. C’est même l’inverse qui s’est produit. Faire de ses bureaux un levier fort de satisfaction et d’engagement pour ses collaborateurs était déjà une tendance forte avant la crise. C’est aujourd’hui devenu un enjeu crucial pour les entreprises. Une nouvelle équation dans laquelle la personnalisation des lieux joue un rôle majeur, à condition d’être vecteur de mieux être et de plus grande efficacité.

Avec une offre composée de panneaux acoustiques, de caissons Leds qui diffusent une lumière douce ou de cloisons textile personnalisables faciles à moduler, les acteurs du display cochent toutes les cases.

 

 

 

LIRE AUSSI

DEMAIN LE STAND ? Nous avons posé la question à Olivier Jimenez, le directeur d’Himalaya

 

 

Journaliste, Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité des secteurs des industries graphiques et créatives. Responsable veille & contenu chez 656 Editions, elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives. Ses sujets de prédilection : le design durable, l'éco-conception, la personnalisation ainsi que les dernières évolutions de l'industrie.