Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

Web2print : rencontre avec trois nouveaux acteurs aux stratégies innovantes

Case Studie Communication Web To Print_FP Mercure (c) FP Mercure

Les pure players de l’impression en ligne ont compris avant tout le monde que le web était appelé à devenir un passage obligé pour qui veut faire de la personnalisation. Aujourd’hui, les imprimeurs traditionnels et les prestataires de services sont sur la même longueur d’onde et développent leurs propres plateformes.

 

Aujourd’hui, pas un mois ne passe sans qu’un imprimeur traditionnel ou un prestataire de services n’annonce le développement de sa propre plateforme en ligne. Clients pour la plupart des grands sites de web2print, ils se jettent à leur tour dans l’arène pour avoir leur part du gâteau et répondre aux nouveaux besoins de flexibilité et de personnalisation de leurs clients.  Leur force tient à leur capacité à répondre à des besoins très spécifiques, en PLV, packaging, décoration, emballages, etc.. Ils sont compris que leurs clients, qu’ils soient marques, enseignes ou agences, travaillaient de plus en plus en petites séries et avaient besoin de souplexxe pour suivre le rythme du marché.

Zoom sur trois initiatives innovantes.

PROBLÉMATIQUE
Je suis une petite marque en cours de lancement. Je recherche une solution pour imprimer mes packagings en petites séries afin de minimiser les coûts et les risques. Mais avec la volonté de pouvoir faire « comme une grande », avec une gamme complète de produits et des designs personnalisés.

Ma solution : La plateforme SmilePack.fr

Mon prestataire : FP MERCURE

 

Installée à Saint-Marcellin, la société FP Mercure (38) fait partie des nouveaux acteurs du packaging en France. Un acteur dynamique, doté d’un équipement de pointe, la solution HP Indigo 30000. Après une étude de marché approfondie, Frédéric Corbo, son Pdg, a décidé de ne pas faire comme d’autres grands acteurs européens du packaging qui se battent sur les grandes séries. Son créneau à lui, ce sont les petites séries, les lancements de produits, les prototypes et les packagings personnalisés. Il souhaite « démocratiser l’accès au packaging », et plus particulièrement au packaging personnalisé.

Pour évangéliser les foules et mener à bien cette stratégie, le chef d’entreprise vient de lancer une nouvelle plateforme web-to-print, SmilePack.fr, dédiée à la commande de packagings personnalisés en ligne. Ici pas de minimum de commande, mais au contraire un espace ouvert et libre où tout un chacun, y compris un particulier, peut commander. Étuis, boîtes coussins, fourreaux, skin-pack, boîtes chocolat, emballage sandwich, valisettes, lunch box, panier à bières : tout est personnalisable en ligne, aussi bien au niveau du design que des dimensions.

 

Et ça marche ! Lancé en septembre 2017, le site enregistre des commandes tous les jours, avec un panier moyen autour de 800 euros et des quantités qui varient entre 500 et 2000 exemplaires. « Nous avons investi dans un outil de production performant, conçu pour pouvoir imprimer de la petite série de façon rentable. Nous ajoutons aujourd’hui cette brique supplémentaire, qui est notre site de web-to-print, connecté à notre outil de production, ce qui nous permet d’optimiser notre travail tout en captant de nouveaux clients », explique Frédéric Corbo.

 

Grâce à ce nouveau service, une marque de champagne a ainsi imprimé 366 étuis numérotés pour une opération spéciale. La jeune entreprise lyonnaise La Criqueterie, qui commercialise grillons et autres vers de farine à grignoter, a également trouvé en FP Mercure le partenaire idéal pour développer ses gammes de packagings colorés, imprimés en recto-verso pour certains. Frédéric Corbo confie aujourd’hui personnaliser aussi des fourreaux pour de grandes marques qui souhaitent habiller certains de leurs emballages en carton neutre commandés en grande série. Prochaine étape : l’ouverture de ce service aux grands comptes de l’entreprise.

(c) FP Mercure
Le saviez-vous ?

En permettant de produire, dans des quantités raisonnables, une gamme complète de packagings, l’impression numérique joue aujourd’hui les passeurs pour de nombreuses petites marques qui souhaitent développer leur réseau de commercialisation. Le spécialiste des aliments surgelés pour bébé, Yooji, s’est imposé en grande distribution de cette façon.

Packaging Communication Web To Print (c) Raja
PROBLÉMATIQUE
Je suis un acteur du e-commerce, je commercialise mes produits uniquement sur internet. Je souhaite renforcer la relation entre ma marque et les consommateurs. Mes emballages sont le seul lien physique avec mes clients. J’aimerais les personnaliser pour générer un effet « waouh » au moment de la réception et de l’ouverture des colis.

 

Ma solution : Un service de personnalisation en ligne

Mon prestataire : CENPAC

 

Dans le giron du groupe Raja, n°1 européen de la vente à distance de produits d’emballage, l’entreprise Cenpac propose des solutions d’emballages à destination des professionnels. Elle réalise 121 millions euros de chiffre d’affaires, en progression de 5,5 % sur 2017. Une progression portée, entre autres, par le développement du département des emballages personnalisés, qui représente aujourd’hui 6 % du chiffre d’affaires de l’entreprise, avec une progression extrêmement rapide, de l’ordre de 15 %. Créé en 2014, ce nouveau département est passé de quatre à dix personnes à trois ans, et les demandes se multiplient.

Packaging personnalisation Raja

« La clé d’entrée sur ce marché a été la personnalisation des rubans adhésifs. Puis, nous avons été poussés par nos clients à aller plus loin. Tant et si bien qu’aujourd’hui notre offre est beaucoup plus large et concerne les sacs, les sachets, les feuillards, les étiquettes, l’emballage alimentaire, les pochettes et, bien sûr, les caisses cartons, commente Brice Kapelutz, Pdg de Cenpac.

 

Le développement de cette offre nous a permis de fidéliser nos clients, car cela représente une vraie valeur ajoutée pour eux. Leur emballage devient un élément à part entière de leur communication. Et la demande est forte, puisque nous traitons actuellement entre 800 et 900 commandes personnalisées chaque mois ».

Dans le catalogue de l’entreprise, une quinzaine de pages sont consacrées à ce nouveau service à forte valeur ajoutée pour les marques, mais aussi pour Cenpac. Un emballage personnalisé se vend en effet plus cher qu’un emballage lambda, de l’ordre de 20 % pour une trentaine de cartons, avec ensuite des tarifs dégressifs en fonction des quantités. Des géants du e-commerce comme Amazon ou Cdiscount font aujourd’hui appel à Cenpac pour imprimer l’intérieur de leurs cartons et procurer ainsi une belle surprise à leurs clients. Mais ils ne sont pas les seuls. Pour les fêtes de fin d’année, le géant de la grande distribution Leclerc a fait réaliser près de 800 000 boîtes personnalisées pour ses rayons pâtisserie et traiteur. Ici, pas de personnalisation à l’unité, mais du « versioning » de petites séries avec pas moins de dix formes à gérer. Et des livraisons programmées dans près de 600 points de vente en seulement quelques jours. Air France a également fait appel à Cenpac pour imprimer les sacs personnalisés de sa compagnie Hop ! et Chanel a utilisé ce service pour de l’adhésif…

À ce jour, Cenpac confie ne pas posséder d’unités d’impression en interne et faire appel à son réseau de sous-traitants français pour réaliser ses personnalisations. Les arbitrages pour les solutions d’impression se font en fonction des quantités commandées et du degré de personnalisation. À suivre.

 

Pour la rentrée 2017, Raja a également lancé sa propre plateforme de personnalisation. Rajaprint a été conçue pour permettre aux entreprises de personnaliser elles-mêmes, en ligne, une large gamme d’emballages comme des sacs, adhésifs, étiquettes, sachets, enveloppes, emballages alimentaires ou encore des boîtes. Avec Rajaprint, les entreprises pourront également personnaliser plus de produits, comme des cartes de visite, des papiers à entête ou encore des tampons encreurs.

PROBLÉMATIQUE
Je suis une enseigne qui possède plusieurs centaines de magasins en France et à l’étranger. Je veux que mes points de vente puissent commander leur PLV à la demande, en fonction de leur taille, de leur zone de chalandise et des habitudes de consommation de leurs clients.

 

Ma solution : Une plateforme web-to-print dédiée

Mon prestataire : RIOU SOLUTIONS

 

La société Riou Solutions (62) compte parmi les premiers imprimeurs « généralistes » (non spécialistes de l’impression en ligne) à avoir développé un service web-to-print. Une expertise acquise en travaillant de concert avec un client de la grande distribution spécialisée, qui souhaitait revoir son modèle d’approvisionnement en PLV. Cette enseigne qui, deux fois par an, faisait imprimer le même nombre de PLV pour tous ses magasins, quelle que soit leur taille, s’était rendu compte que 70 % des éléments imprimés n’étaient jamais mis en rayon, car inadaptés aux points de vente. Riou Solutions a donc créé, pour ce client, une plateforme web-to-print dédiée, permettant à chacun de ses points de vente de commander directement ses éléments de PLV en fonction de ses besoins. Les résultats se sont vite montrés positifs, puisque les ratios se sont inversés : aujourd’hui, plus de 70 % des PLV imprimées sont effectivement installées en magasin.

Pour mettre au point sa solution, Riou s’est appuyée sur la technologie XMPIe, un module développé par le groupe Xerox qui permet de rendre personnalisable de la donnée statique et génère des PDF imprimables compatibles avec toutes les machines d’impression, rendant donc tous les supports personnalisables. L’entreprise a ensuite élaboré un modèle économique modulable, soit par abonnement mensuel ou semestriel (pour les points de vente), soit avec le prix de la prestation intégré au coût de l’impression (pour les enseignes).

 

 REPÈRES

Le marché de l’impression en ligne est surtout connu pour ses grands acteurs pure players (100 % en ligne). Ces entreprises s’adressent au grand public, aux marques, entreprises et agences qui ont besoin de souplesse et de réactivité dans leurs achats de « print ». Certaines sont équipées de leur propre parc de machines d’impression, d’autres confient la production à des imprimeurs « traditionnels ».

Le leader mondial de l’impression en ligne, le groupe néerlandais Cimpress, possède près de vingt marques web-to-print (dont Vistaprint, Exaprint, Pixartprinting…) et pèse 2,13 milliards d’euros de chiffre d’affaires. En Europe, ses principaux concurrents sont principalement allemands (Online Printers, Saxoprint, FlyerAlarm). En France, certains acteurs indépendants arrivent à tirer leur épingle du jeu, comme l’entreprise toulousaine PrintOclock, dont le chiffre d’affaires dépasse les 10 millions d’euros.

 

CHIFFRES CLÉS

Le marché mondial de l’impression en ligne pesait 30,43 milliards d’euros en 2014, soit 9,4 % du marché global de l’imprimé.

En Europe de l’Ouest, premier marché mondial du web-to-print, l’impression en ligne représentait, en 2014, 15 % du marché global (soit l’équivalent de plus de 1,7 milliards de pages A4 imprimées), pour un poids de 11,1 milliards d’euros.

En 2020, l’achat d’imprimés via des sites internet devrait représenter 40 % du marché global en Europe de l’Ouest et plus de 25 % au niveau mondial.

 

Source : ZipCon Consulting

Grâce à la plateforme web-to-print de Riou Solutions, plus de 70 % des PLV imprimées sont effectivement installées en magasin.

Crédit photo :  © Riou Solution

Journaliste et content manager spécialisée dans le domaine des industries graphiques et créatives, Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité de ces secteurs. Elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives, où elle décrypte les campagnes de personnalisation orchestrées par les plus grandes marques. Elle travaille notamment sur le phénomène du fast retail et de la personnalisation de l’expérience client.