Toujours pas abonné ?

Soyez inspiré en recevant tous les trimestres le magazine des Industries Créatives

Connexion abonnés

Mot de passe perdu ?

The Point Newsletter

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error.

Follow Point

Commencez à taper votre recherche ci-dessus et appuyez sur 'Entrer' pour lancer la recherche. Appuyez sur 'Echap' pour annuler.

DEMAIN LE STAND ? Questions/réponses avec Olivier Jimenez, le directeur d’Himalaya

Fondée en 2013 à Nîmes, Himalaya est une agence de design spécialisée dans la création de stands sur-mesure ou modulaires, et dans l’agencement d’espaces. Pour son dirigeant, Olivier Jimenez, la crise a été une opportunité pour conforter sa stratégie de développement basée sur le design et le conseil.

 

 

« Nous ne sommes plus des revendeurs, mais bien des partenaires de développement »

 

 

 

L’arrêt des salons et le coup d’arrêt porté au secteur de l’événementiel vous poussent-ils aujourd’hui à revoir vos priorités et à repenser votre activité ?

 

OLIVIER JIMENEZ  Je ne pense pas que cette crise marquera la fin des salons et de l’événementiel. Alors certes, la situation s’éternise mais chez Himalaya nous avons une grande capacité de résilience et ce ralentissement général de l’activité a été pour nous l’occasion de continuer à réfléchir à notre métier, et à anticiper la reprise en réfléchissant aux différentes formes qu’elle allait avoir et à la façon qu’auront les marques de consommer du stand. Notre chance a été de mener cette réflexion avec un de nos clients, Engie, qui était aussi dans cette attente.

 

Le résultat de cette réflexion ?

 

OLIVIER JIMENEZ  Nous sommes en train de finaliser, pour Engie, le développement d’une plateforme en ligne pour « consommer du stand ». Dans une optique de rationalisation de ses coûts et de ses impacts, Engie voulait automatiser sa production de stand tout en harmonisant ses chartes. Un vrai travail de reconditionnement de l’offre avec aujourd’hui 50 configurations différentes disponibles sur la plateforme, avec des stands qui vont de 6 à 100 mètres carrés.

Nous avons beaucoup travaillé avec les solutions de Duo Display pour ce projet car elles permettent de proposer des réalisations qui combinent toutes les tendances du moment, que sont le digital, la facilité d’usage, de montage et de démontage, et bien sûr l’aspect écologique avec l’impression textile. Le fait de pouvoir réutiliser les produits est aussi un atout évident.

Nous travaillons d’ailleurs beaucoup sur cet écosystème vertueux avec des stands facilement personnalisables en imprimant simplement de nouveaux tissus en fonction de l’opération souhaitée. Aux États-Unis, c’est une pratique très courante.

Chez Himalaya, nous allons même jusqu’à proposer de récupérer les tissus pour ensuite les transformer en sac via notre association Les Petits Sherpas qui finance des projets d’aide à l’accès à l’éducation. Les marques sont très sensibles à cette démarche.

C’est un des effets positifs de cette crise : elle a accéléré les prises de conscience et notamment l’importance d’avoir une approche qualitative, même quand on fait du modulaire. Pour nos clients, nous ne sommes définitivement plus des revendeurs, mais bien des partenaires de développement.

 

Avec des demandes qui peuvent aller au-delà du stand ?

 

OLIVIER JIMENEZ  Notre offre ClipnGo lancée il y a deux ans et qui propose une solution facile à monter, réutilisable et esthétique intéresse déjà beaucoup de nos clients, y compris des particuliers, qui peuvent la détourner pour aménager différents types d’espaces.

Plus récemment, la crise a fait que nos clients se sont rapprochés de nous pour les aider à traverser cette période difficile. Pour des conseils en communication — ma formation initiale —, pour anticiper l’avenir comme avec Engie, ou pour finaliser certains projets comme avec Veolia qui nous a demandé de scénariser ses agences en Occitanie : sept agences au total pour lesquelles nous avons proposé des aménagements avec du cadre alu et des tissus tendus, afin de répondre aux attentes écoresponsables de la marque.  Aujourd’hui, c’est la force des relations que nous avons avec nos clients qui nous aide à aller de l’avant et à envisager de nouveaux développements.

 

 

Agence Veolia (région Occitanie) ©Himalaya

 

 

 

 

Lire aussi

Himalaya met son design affûté au service du stand

Journaliste, Cécile Jarry suit depuis plus de dix ans l’actualité des secteurs des industries graphiques et créatives. Responsable veille & contenu chez 656 Editions, elle collabore aujourd’hui au magazine Industries Créatives. Ses sujets de prédilection : le design durable, l'éco-conception, la personnalisation ainsi que les dernières évolutions de l'industrie.